Articles de Juin 2018

Améliorer sa retraite grâce à son employeur
Ce n’est un secret pour personne : les actifs, qu’ils soient cadres ou employés, verront leurs revenus baisser considérablement et inexorablement le moment de la retraite venu. Pour pallier ce ..Lire l’article

L’assurance-dépendance pour une vieillesse à l’abri du besoin
Une dépendance lourde coûte plusieurs milliers d’euros par mois, un budget impossible à financer pour la plupart des retraités. Avec une société qui vieillit, il est impératif ..Lire l’article

Les contrats Luxembourgeois
Idéal pour séduire une clientèle internationale, le contrat souscrit auprès d’une compagnie luxembourgeoise est d’une parfaite neutralité pour les personnes (souscripteurs et ..Lire l’article



Recherche dans les archives actualités "ASSURANCE" :


Par texte :
Par date :

Actualités de Juin 2018



L'assurance-vie et la loi Pacte

Peu après l'introduction de la Flat Tax dans l'assurance-vie, le gouvernement envisage une réforme des produits complémentaires d'épargne-retraite, tels que le Perp, le contrat Madelin, le contrat collectif d'entreprise (dit article 83), ainsi que le produit d'épargne salariale à vocation retraite : le Perco. Voici les grandes lignes du projet de loi Pacte concernant la réforme des contrats de retraite : - améliorer la portabilité : par exemple, passer d'un contrat à l'autre. Précisons qu'aujourd'hui le transfert d'un Perp vers un autre Perp est possible, ainsi que la portabilité d'un contrat Madelin vers un Perp, mais pas la réciproque ; - offrir «un avantage fiscal très important» selon les termes du ministre de l'Economie et des Finances pour les versements volontaires des épargnants. Mais cette déductibilité pourrait être limitée au plafond actuel du Perp (31 382 € pour 2018). Est-ce que cela signifie que le plafond bien plus élevé des contrats retraite Madelin (73 504 € pour 2018) sera réduit afin que tous les produits de retraite bénéficient du même avantage fiscal ? Quand on parle d'harmonisation des produits complémentaires de retraite, il faut aller au terme de sa pensée, mais est-ce que cette harmonisation se fera par le bas ou par le haut ? - et permettre le choix entre les retraits en capital ou en rente à partir de l'âge de la retraite. Alors qu'aujourd'hui, par exemple, le contrat de retraite Madelin n'autorise pas une sortie en capital et le Perp ne permet qu'une sortie en capital à hauteur de 20 % des montants disponibles. Le projet prévoit également de : - généraliser pour le Perco le taux de forfait social réduit de 20 à 16 % lorsque les versements ont lieu dans des fonds investis pour partie dans des actions et titres de PME et des ETI et avec une gestion pilotée par défaut ; - renforcer et aménager les règles des nouveaux fonds eurocroissance ; - et introduire dans tous les produits retraite une option par défaut de gestion pilotée, visant à sécuriser progressivement l'épargne à mesure que la date de départ en retraite approche. Que penser de ces propositions ? Nous apprécions la portabilité entre les divers produits de retraite, mais nous sommes beaucoup plus réservés sur le choix laissé à l'épargnant d'une sortie en capital ou en rente. Seule une rente ou un mécanisme similaire peut garantir des revenus jusqu'au décès, un capital peut être consommé rapidement sans pouvoir assurer un revenu régulier pendant toute la retraite. Cependant, il est certain que le choix entre capital et rente va donner un nouvel élan à la collecte des contrats de retraite. Ensuite, ainsi que le fait remarquer Le mensuel du Cercle de l'épargne (n° 49) de mai 2018, la portabilité a des limites : «Certains contrats ne peuvent être transférés que dans un contrat strictement de même type : le Perco, l'article 82 et le Perp. Certains contrats peuvent être transférés entre eux et sur un Perp : l'article 83, le contrat Madelin, le contrat exploitants agricoles, les contrats Perp. Préfon et Corem peuvent être transférés sur un Perp, leur régime fiscal étant identique. Le Perp joue le rôle de produit d'accueil des différents suppléments professionnels : Madelin, article 83, Préfon».


Juin - 2018

Retour en haut de page

Un mandat innovant dans Patrimoine Vie Plus

Vie Plus, filière de Suravenir dédiée aux CGPI, lance un mandat d'arbitrage innovant en partenariat avec Vivienne Investissement, FinTech créée en 2005, qui met en oeuvre un processus d'investissement s'appuyant sur une approche Big Data des marchés. Contrairement à la majorité des mandats qui sont pilotés par leur exposition aux différentes classes d'actifs, les orientations de gestion conseillées par Vivienne Investissement sont pilotées systématiquement par leur niveau de risque : Amplitude 3, visant une performance annuelle moyenne de 3 % avec une volatilité cible de 3 %, Amplitude 5, visant une performance annuelle moyenne de 5 % avec une volatilité cible de 5 %, et Amplitude 7, visant une performance annuelle moyenne de 7 % avec une volatilité cible de 7 %. Accessible à partir de 5 000 €, les frais de mandat d'arbitrage sont de 0,80 % annuels. Rappelons que le contrat de Patrimoine Vie Plus propose une gestion pilotée (avec deux orientations au choix : retraite et audace) et une gestion sous mandat avec les cinq sociétés suivantes : Federal Finance Gestion (avec Schelcher Prince Gestion), DNCA Finance, Lazard Frères Gestion, Financière de l'Arc et Vivienne Investissement. L'univers d'investissement est large et diversifié : plus de mille supports de plus de cent-cinquante sociétés constitués d'OPCVM et d'ETF.


Juin - 2018

Retour en haut de page

Un client mauvais joueur

Par l'intermédiaire d'un CGPI du sud de la France, M. X. souscrit le 19 avril 2007 un contrat d'assurance-vie Skandia Archipel sur lequel il a effectué un versement initial de 150 000 € en ayant choisi un support en euros. Puis, le 7 août 2007, il arbitre vers des unités de compte. L'année 2008 arrive et certaines UC perdent plus de 40 %. M. X. se plaint alors d'une perte de valeur du capital investi et d'irrégularités lors de la souscription du contrat, il a assigné l'assureur et le CGPI, notamment afin de faire constater l'inexistence ou la nullité du contrat. Rappelons qu'entre-temps la valeur de son contrat était passée à plus de 188 000 € avant de chuter par la suite à 138 000 €. Les juges déboutent le client et reconnaissent que l'assureur a donné en temps utile toutes les informations nécessaires au client. Outre ses frais d'avocat, le client a été condamné à verser à la société Apicil Life la somme de 3 000 € au titre de l'article 700 du NCPC pour les frais d'avocat supportés par la compagnie d'assurance (Cour de cassation, 2e chambre civile, 8 mars 2018, pourvoi n° 17-10864).


Juin - 2018

Retour en haut de page

Les UC ont un coût non négligeable

Dans son Benchmark 2018 des frais de gestion internes aux unités de compte, Good Value for Money indique que d'une manière générale, les unités de compte prélèvent des frais bien plus élevés que les fonds en euros. Un épargnant ayant investi sur une unité de compte actions dans une assurance-vie se verra donc déduire, en moyenne, annuellement : 0,90 % au titre des frais de gestion du contrat, et 2,10 % au titre des frais de gestion internes au support, soit 3 % au global. Il faut donc que l'UC dans laquelle l'épargnant investit progresse d'au moins 3 % par an pour que le souscripteur d'un contrat d'assurance-vie préserve son capital (brut d'inflation).


Juin - 2018

Retour en haut de page

Et sur Twitter...

Boursorama (@Boursorama), le 14 mai : «Comptes bancaires et assurance-vie en déshérence... les sommes sont colossales ! 4,5 milliards d'euros. Au bout de 10 ans, les établissements financiers ont obligation de transférer cette somme à la caisse des dépôts et consignation. #Ecorama» Herez (@NewsHerez), le 3 mai : «Assurance-vie, PEA, compte-titres : que choisir pour votre épargne ? Bernard Dordain répond aux questions de @Boursorama #PFU #fiscalite www.herez.fr/fr/article/press/assurance-vie-compte-titre-pea...»


Juin - 2018

Retour en haut de page

Et sur Twitter...

Afer (@afer_asso), le 12 mai : «Comment comparer et choisir une #assurance-vie ? L'Afer vous guide : https://www.afer.asso.fr/reponse/comment-comparer-les-assurances-vie/... #épargne #Afer» Groupe Crystal (@GroupeCrystal), le 7 mai : «#Epargne Au premier trimestre, la collecte de l'assurance-vie a été inférieure de 1 milliard d'euros à celle du #LivretA https://bit.ly/2vMB34e»


Juin - 2018

Retour en haut de page

Composition des fonds en euros spécifiques

Selon l'analyse de Good Value for Money, alors que les fonds en euros classiques sont investis en moyenne à 8,1 % en actions et 5,7 % en immobilier, la composition moyenne des fonds en euros dynamiques est de 16,5 % en actions et de 22 % en immobilier. Concernant les fonds en euros immobiliers, leur allocation moyenne est de 48,4 % d'immobilier et de 9,7 % d'actions.


Juin - 2018

Retour en haut de page

Assurance-vie : la collecte reprend des couleurs

Pour le mois de mars, la collecte nette s'établit à 1,5 milliard d'euros. Le montant des cotisations collectées au cours des trois premiers mois de 2018 est de 36,3 milliards d'euros (34,1 milliards d'euros sur la même période en 2017). L'encours des contrats d'assurance-vie s'élève à 1 681 milliards d'euros à fin mars 2018, en progression de 2 % sur un an.


Juin - 2018

Retour en haut de page

L'épargne salariale poursuit sa croissance

Au 31 décembre 2017, les encours d'épargne salariale (plans d'épargne salariale + Perco) se sont établis à 131,5 milliards d'euros. Par rapport à la fin 2016, la progression de + 7,3 % s'explique principalement par l'effet marché positif sur un an, indique l'enquête annuelle de l'Association française de la gestion financière (AFG).


Juin - 2018

Retour en haut de page

Taux moyens de trois catégories de fonds euros

Les fonds en euros dynamiques et les fonds en euros immobiliers ont presque toujours mieux performé que les fonds en euros classiques au cours de ces dernières années. Good Value for Money estime les performances de ces différentes catégories de fonds comme suit (rendements nets de frais et bruts de prélèvements sociaux).


Juin - 2018

Retour en haut de page

Anti-blanchiment

La forte implication des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme en 2016 et 2017 s'est traduite par une hausse sans précédent du nombre de déclarations de soupçon reçues à Tracfin en deux ans (+ 59 % entre 2015 et 2017).


Juin - 2018

Retour en haut de page

Perco : 2,4 millions de salariés en profitent

Le nombre de comptes de porteurs d'épargne salariale (PEE et Perco) est de plus de 10,3 millions à fin 2017. Le nombre de salariés détenteurs d'un Perco continue à progresser pour atteindre 2,4 millions (+ 11 % sur un an).


Juin - 2018

Retour en haut de page

Les contrats d'épargne-retraite ne font pas recette

Pour la majorité des épargnants, être propriétaire de son logement est le meilleur choix pour préparer sa retraite. L'épargne-retraite reçoit l'assentiment de 20 à 33 % des sondés, selon leur catégorie professionnelle.


Juin - 2018

Retour en haut de page

Nortia officialise la reprise de Sélection 1818

Cette opération donne naissance à une plate-forme indépendante exclusivement dédiée aux CGPI, qui totalise un encours de plus de 10 Md€ (cf. page 68).


Juin - 2018

Retour en haut de page