Articles de Septembre 2018

Bilan d'un an d'encadrement des loyers à Paris
Maud Velter, notaire et directcie associée de Lodgis dresse un bialn (bien sombre) d'un an de pratique d'encadrement des loyers à Paris L’encadrement des loyers parisiens fête sa première ..Lire l’article

Un taux si bas, ça se conserve !
Quand on la chance d’avoir un taux aussi bas que les taux actuels, il faut tout faire pour le conserver sur le long terme, sans pour autant devoir conserver le bien qu’il a financé. Une solution : ..Lire l’article

Le blocage des loyers est reconduit
Le blocage des loyers est reconduit depuis le 1er aout 2016 pour la relocation de logments vides ou meublés dans 28 communes de plus de 50 000 habitants situées en zones tendues.  Il s'agit des logements ..Lire l’article

Dispositif Pinel, le coup de pouce fiscal
Le groupe Quintésens, fort de ces 1 500 opérations réalisées en 2016, nous dévoile le portrait-robot des investisseurs en Pinel. Le dispositif a bénéficié pour 60 % ..Lire l’article

Investir en centre-ville
L’engouement pour l’immobilier de centre-ville ne se dément pas. Les évolutions démographiques et économiques rendent de plus en plus stratégiques les cœurs de ville. ..Lire l’article

Malraux 2017
Investir en loi Malraux : de nouveaux avantages pour 2017 A l’heure des tours de vis fiscaux, la version 2017 des avantages Malraux est un excellent cru qui apporte plus de souplesse d’utilisation, une ..Lire l’article



Recherche dans les archives actualités "IMMOBILIER" :


Par texte :
Par date :

Actualités de Septembre 2018



Location de courte durée sans autorisation à l'amende

La Cour de cassation a confirmé la condamnation au paiement d'une amende civile de 20 000 € le propriétaire d'un appartement pour l'avoir loué de manière répétée sur de courtes durées à une clientèle de passage, en contravention avec les dispositions de l'article L. 631-7 du code de la construction et de l'habilitation, qui disposent que le fait de louer un local meublé destiné à l'habitation de manière répétée pour de courtes durées à une clientèle de passage qui n'y élit pas domicile constitue un changement d'usage soumis à autorisation En effet, il résulte de l'enquête diligentée par la Direction du logement et de l'habitat que l'appartement de M. Y avait été loué ou proposé à la location sur plusieurs sites Internet et que, par contrat du 2 juin 2010, il avait été donné en location meublée à la société Habitat parisien avec autorisation expresse donnée au locataire de le sous-louer de manière temporaire. Ainsi, c'est à bon droit que la cour d'appel a retenu qu'une telle location en connaissance de cause ne pouvait dégager M. Y de la responsabilité qu'il encourait en qualité de propriétaire et a pu, sans méconnaître les dispositions des articles 8 et 9 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 et de l'article 6, § 1, de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, le condamner au paiement de l'amende civile.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

Une croissance maintenue

Les résidences pour étudiants constituent pour les investisseurs institutionnels une classe d'actifs immobiliers dite alternative, pour laquelle leur engouement ne cesse de croître. De plus, dans une stratégie d'allocation de portefeuille, la résidence étudiante peut présenter une opportunité de résilience lors d'une conjoncture économique morose. En effet, lorsque la conjonc-ture économique offre peu de perspectives de débouchés professionnels, les étudiants ont tendance à prolonger leurs études, voire à se tourner vers une reprise de cursus, ce qui permet de soutenir la demande de logements étudiants souligne une étude du département Research de BNP Paribas Real Estate. Celle-ci estime que les perspectives d'évolution de ce marché sont bonnes. Avec une croissance continue, le nombre de lits en résidences étudiantes va presque doubler entre 2014 et 2020. La croissance en matière de construction entre 2014 et 2017 était de près de 33 % et sera maintenue jusqu'en 2020, ce qui témoigne d'un engouement certain pour ce type de produit de la part des promoteurs. Les projets d'implantation de résidences étudiantes restent majoritairement concentrés dans les marchés détenant un fort taux d'équipements, comme Paris, Lyon et Montpellier. Cependant, Bordeaux et Toulouse sont des villes sur lesquelles les opérateurs se positionnent de plus en plus.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

Ça bouge chez les professionnels

Hervé Franc et François Momon viennent renforcer l'expertise d'Inter Invest Immobilier, société du groupe Inter Invest créée début 2018 et spécialisée dans la structuration d'opérations immobilières patrimoniales premium. Leur arrivée permet de poursuivre le développement d'Inter Invest Immobilier après deux premiers programmes réalisés en démembrement de propriété, sur Bordeaux et Nantes. Hervé Franc, directeur du développement, entretiendra et développera des relations de long terme avec les promoteurs partenaires de la société. Il a occupé pendant plus de sept années le poste de responsable du développement chez iSelection (groupe Nexity) des régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Normandie et Grand-Est. François Momon, directeur de la structuration, aura pour mission de structurer les opérations immobilières haut de gamme avec les promoteurs partenaires de la société et de veiller à leur suivi. Il dispose d'une longue expérience en maîtrise d'ouvrage et développement pour le compte d'ESH (Polylogis, Vilogia), puis en AMO (assistance à maîtrise d'ouvrage) auprès de promoteurs et de bailleurs sociaux. Précédemment, il occupait le poste de responsable nue-propriété et vente en bloc chez Izimmo.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

+ 4,3 % en moyenne

Avec 950 000 transactions à la fin du mois de juin, les ventes de logements ont sans doute atteint un plafond, selon une étude de la Fnaim. Même si le chiffre est en hausse de 3,4 % sur douze mois, il est en baisse de 1 % par rapport à décembre 2017. Les prix du mètre carré ont augmenté en moyenne de 4,3 % au niveau national. Plus précisément, la hausse a été de 5,2 % en Ile-de-France et de 3,9 % dans le reste du territoire. Par type de bien, elle a été plus sensible pour les appartements : avec 6,2 % en région parisienne et 4,5 % ailleurs. Pour les maisons, elle a respectivement été de 3,2 % et 3,7 %. Cependant, des disparités flagrantes ont été constatées entre les villes. Ainsi à Bordeaux, les prix ont bondi de 9,1 %, alors que la hausse à Marseille n'a été que de 1,8 %. Les loyers, pour leur part, sont restés stables, avec des hausses inférieures à 1 % à Paris, Nantes et Toulouse, jusqu'à 2 % à Lille, Lyon et Strasbourg, et plus de 2 % à Marseille, Rennes et Bordeaux, sachant que l'inflation s'est maintenue à 2 % sur la période observée.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

7,7 milliards d'euros

C'est le montant des actifs immobiliers d'entreprise ayant changé de main au cours du 2e trimestre 2018, un record historique pour cette période de l'année, selon Cushman & Wakefield. Le cumul des investissements engagés depuis janvier s'élève ainsi à 12,2 milliards d'euros, en hausse de 31 % d'une année sur l'autre et de 78 % par rapport à sa moyenne sur dix ans. L'exceptionnelle dynamique des cessions de plus de 100 millions d'euros, observée depuis le mois de mars, a dopé le marché de l'investissement. Au nombre de trente-huit, elles concentrent d'ores et déjà 65 % du volume total investi à mi-année. Sur ce segment, les bureaux franciliens restent la cible privilégiée des investisseurs. Au cours des cinq dernières années, la part des bureaux n'a cessé d'augmenter dans le volume total d'investissement, passant de 66 % en 2014 à 75 % au premier semestre 2018. La part des commerces s'est, à l'inverse, contractée, de 27 % en 2014 à 14 % en 2018.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

OPCI Pro

Pierre 1er Gestion, société de gestion gérant plus de 500 millions d'euros d'encours immobiliers répartis sur cinq OPPCI, lance un nouvel OPCI professionnel, PPG Retail, investi sur des actifs de commerce situés au sein de zones de chalandises dynamiques. Les acquisitions se font à hauteur de 72 % environ par emprunt bancaire amortissable sur quinze ans (pour un levier maximum autorisé de 75 %) et de 28 % par fonds propres. Le business plan prévoit un doublement du capital investi en six ans et un quadruplement du capital investi en quinze ans (horizon de placement recommandé) avec un taux de rendement cible net de tous frais et commissions de 6,50 %. Le ticket d'entrée est fixé à 100 000 €.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

Consolidations

Le groupe Primonial acquiert les titres de sa filiale immobilière, Primonial REIM, détenus par UFF Banque (UFFB), soit 30,3 %. Le groupe sera ainsi, sous réserve de la levée des conditions suspensives par AMF, actionnaire à hauteur de 100 % de Primonial REIM. Altarea Cogedim, actionnaire majoritaire d'Histoire & Patrimoine depuis 2014, a finalisé le rachat du bloc minoritaire de cette société (45 % du capital). Par cette acquisition, le groupe Altarea Cogedim conforte son expertise dans la rénovation et la revalorisation urbaines, et apporte une réponse innovante, complémentaire et globale au service des villes et de leur patrimoine. Investissement Conseils n° 814 ° Septembre 2018


Septembre - 2018

Retour en haut de page

Performance Pierre 4

Horizon AM, société de gestion spécialiste du capital-investissement dans le secteur de l'immobilier résidentiel en France et en Allemagne, lance Performance Pierre 4, un fonds d'investissement alternatif (FIA). Son activité porte sur le financement d'opérations de promotion et de réhabilitation immobilières sur le marché à fort potentiel de l'Ile-de-France. Accessible aux investisseurs non professionnels, pour un montant de souscription minimum de 5 000 €, avec un objectif de collecte de 20 millions d'euros. La période de souscription prendra fin le 13 juin 2019 pour une durée d'investissement conseillée comprise entre six ans et demi et sept ans et demi.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

Un nouvel acteur misant sur le résidentiel

Kyaneos Asset Management, jeune société de gestion de portefeuille immobilier agréée par l'AMF au mois de février dernier et dont la stratégie d'investissement se porte sur l'immobilier résidentiel, lance sa première SCPI de rendement : Kyaneos Pierre. Dotée d'un capital social de 250 000 €, elle est détenue majoritairement par Jérémie Rouzaud, ancien trader chez Bank of America et gérant d'OPCVM au sein du groupe Le Conservateur. Eric Willmann, gérant de la SCPI Kyaneos Pierre, est un ancien gestionnaire de fonds immobiliers, notamment chez Groupama Immobilier.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

E-sousciption

Voisin, spécialiste des SCPI, passe à la e-souscription avec Manymore. La solution se destine exclusivement aux professionnels du patrimoine. Ils disposent également de la dématé- rialisation des communications réglementaires trimestrielles et bénéficient, par ailleurs, d'un extranet client, et des e-convocations et e-votes aux assemblées générales de SCPI.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

Nouvelles acquisitions

La SCPI Corum XL, gérée par Corum AM, a investi près de 55 millions d'euros au cours des trois derniers mois, soit l'équivalent de sa collecte enregistrée au premier trimestre. Fin mars, Corum XL affichait déjà près de 100 millions d'euros de capitalisation. La SCPI a pour objectif un taux de distribution de 5 % en 2018, et un TRI global de 10 %.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

Capital variable

Atout Pierre Diversification s'est transformée en SCPI à capital variable, les associés, réunis lors de l'assemblée générale extraordinaire du 8 juin dernier, ayant approuvé la résolution proposée par la société de gestion AEW Ciloger. Le prix de souscription est fixé à 875 €, la SCPI anticipant un taux de distribution de 4,15 % en 2018.


Septembre - 2018

Retour en haut de page

In situ

Perl, commercialise 26 appartements en nue-propriété à Metz. Le programme In Situ se trouve au coeur du nouveau quartier Amphithéâtre, pôle d'activités en plein essor, situé à proximité de la gare TGV et du centre Pompidou. Il renforcera l'offre de logements abordables de la métropole, en mobilisant l'épargne en nue-propriété de particuliers.


Septembre - 2018

Retour en haut de page