Info en direct    24/04/2018

Le livret A fait toujours recette
La collecte du livret A et du livret de développement durable et solidaire...  lire la suite
Les experts-comptables se mobilisent pour la déclaration des revenus
Les experts-comptables se mobilisent pour aider les particuliers à remplir leur...  lire la suite
 
 

 
Profession CGP numéro 41 (avril-mai-juin 2018)
En Une de Profession CGP, retrouvez Olivier, le président-fondateur de la start-up Lendix, désormais incontournable du Crowdlending, non seulement en France, mais en Europe. Découv...
Consulter
 
 

Actualités de Avril 2018

: S'assurer une bonne retraite
: Réfléchir avant de renoncer au bénéfice d'une assurance-vie
: Retraits par carte de crédit : faciles, mais sources d'ennuis
: Les assureurs rêvent déjà à l'euro bonifié
: Et sur Twitter...
: Les UC immobilières restent imposables à l'IFI
: L'assurance-vie est en bonne santé
: Changer d'assurance-emprunteur
: S'initier au courtage
: RCP sans franchise
: Quelle est la fiscalité des retraits faits par un non-résident sur son assurance-vie ?
: Garantie des fonds en euros : du net au brut
: Et sur Twitter...
: Rente ou capital, le dilemme des épargnants
: Changement de nom
: Une équipe renforcée
: Réunis sous une seule marque
: Au-delà des 100 millions
: Proche des 50 milliards d'euros d'encours
: Risque de liquidité
: Réorganisation autour de cinq thèmes
: Avec deux années d'avance
: Adhérent au Climate Bonds Partner
: Label confirmé
: Gestion privée
: Sur les petites et moyennes capitalisations
: Un conseil de surveillance renforcé
: Ça bouge chez les asset managers
: Une appli pour suivre ses investissements
: Les grandes transactions boostent l'activité
: Portugal
: Démembrement de propriété
: Une collecte record de 6,21 Md€ pour les SCPI
: Nouvelles approches en pierre-papier
: Plus-values immobilières
: Primes d'assurance-vie après 70 ans
: Donation déguisée
: Le pacte Dutreil est en voie de modernisation
: Liste noire de l'AMF
: En plein développement
: Nouveau directeur commercial
: Partenariat sur la retraite
: Protection du patrimoine
: Le groupe Primonial renforce ses équipes
: Effectif renforcé
: Des résultats en hausse
: Le programme du 21e colloque de Fidroit
: Une équipe commerciale renforcée
: Nouveau directeur général
: Et sur Twitter...
: Haut de bilan
: Une structure dédiée à la philanthropie
: Acquisition d'une banque


Recherche dans les archives actualités :


Par texte :
Par date :


S'assurer une bonne retraite

Pour tous ceux qui se posent des questions sur leur retraite, ce petit livre donne les clés pour bien préparer sa retraite, ses démarches, et comprendre le régime auquel ils appartiennent. Chaque situation est mise en avant avec des tableaux comparatifs et explicatifs. Des cas chiffrés permettent de prendre les bonnes décisions. Chaque séquence est validée par un mini-quiz permettant de valider ses connaissances dans un esprit d'autoanalyse. Autant d'éléments qui aideront le lecteur à effectuer les bons choix et à utiliser au mieux les règles. Recueil pratique indispensable, ce livre s'adresse aussi bien aux particuliers qu'aux professionnels désirant connaître ou approfondir ce domaine. Réussir sa retraite : A l'usage de ceux qui vont se préparer une retraite ou les bons réflexes à avoir pour faire les bons choix, de Patrice Leleu, aux éditions Arnaud Franel, 96 pages. Un livre à retrouver dans notre rubrique «Librairie du patrimoine», page 83, au prix de 6,95 € (frais de ports inclus pour la France métropolitaine).
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Réfléchir avant de renoncer au bénéfice d'une assurance-vie

Une personne souscrit en 1995 et en 1996 deux contrats d'assurance-vie dont les bénéficiaires étaient «son conjoint à la date du décès, à défaut ses enfants, à défaut ses héritiers». En 2008 cette personne se remarie et elle décède en 2011, laissant pour lui succéder Mme X, sa seconde épouse et ses trois enfants d'un premier lit. «ne pas accepter les deux contrats d'assurance-vie». Mais, le lendemain, par lettre du 26 octobre 2011, elle a informé le notaire qu'elle souhaitait «annuler sa renonciation». L'assureur verse donc à Mme X la totalité des capitaux présents sur les deux contrats d'assurance-vie de feu, son époux. Bien entendu, les trois enfants contestent l'annulation de cette renonciation et soutiennent que la renonciation doit être prise en compte. Pour eux, la rétractation faite le lendemain pour annuler la renonciation n'est pas valable. La Cour de cassation (2e chambre civile, 8 février 2018, pourvoi n° 17-10423) casse la décision prise par la cour d'appel de Grenoble et renvoie le dossier devant la cour d'appel de Chambéry.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Retraits par carte de crédit : faciles, mais sources d'ennuis

Dans une affaire récente examinée par la Cour de cassation (chambre commerciale, 24 janvier 2018, pourvoi n° 16-21492), un client «haut de gamme» conteste les retraits partiels effectués sur son contrat d'assurance-vie à l'aide d'une carte bancaire. Précisons que le client avait fait deux retraits partiels, chacun d'un montant de 400 000 € et contestait avoir reçu les fonds... Mais les juges donnent raison à l'assureur et au banquier.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Les assureurs rêvent déjà à l'euro bonifié

Les assureurs pourraient proposer l'euro bonifié qui ne garantirait en permanence que 80 % du montant investi (au lieu de 100 % pour le fonds en euro classique). La garantie à 100 % ne s'enclencherait qu'au-delà de huit ou dix ans de détention. Pour les assureurs, il serait moins gourmand en fonds propres que le fonds en euros traditionnel.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Et sur Twitter...

La Banque postale (@LaBanquePostale), le 8 mars : «@easybourse & @CNP_Assurances lancent leur contrat d'assurance-vie 100 % en ligne : EasyVie» Suravenir (@suravenir), le 9 mars : «[A voir] Bernard Le Bras, président du directoire de @Suravenir, sur @Linxea Tv, à propos de LinXea Avenir contrat d'assurance-vie le plus plébiscité par les clients LinXea en 2017 !»
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Les UC immobilières restent imposables à l'IFI

Avec une assiette de calcul réduite aux seuls actifs immobiliers, les contribuables fortunés ne seront désormais plus imposés sur les actifs financiers qu'ils détiennent. Sont notamment exclus de l'assiette fiscale de l'IFI les PEA et compte-titres, ainsi que les fonds en euros et les OPCVM détenus au sein d'une assurance-vie [...]. Attention toutefois aux subtilités : les parts de SCI, de SCPI et d'OPCI resteront, quant à elles, prises en compte dans le calcul de l'IFI, quel que soit le mode de détention (directe ou via l'assurance-vie) [...]. De nouvelles modalités entrent également en vigueur en ce qui concerne la fiscalité du démembrement de propriété dans le cadre d'une succession : l'usufruitier et le nu-propriétaire du bien seront imposés séparément sur la valeur de leurs droits respectifs. La nue-propriété d'un bien sera donc désormais imposable. Source : groupe Océanic, tribune du 14 février, «IFI : un impôt plus subtil qu'il n'y paraît».
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


L'assurance-vie est en bonne santé

Au Luxembourg, le total des provisions techniques des assureurs-vie s'établit à 173,20 milliards d'euros à la fin 2017, en progression de 8,08 % par rapport à fin 2016 et de 2,75 % par rapport à la fin septembre 2017. En assurance-vie, la progression de 15,22 % de la collecte masque des évolutions divergentes suivant le type de produits, cette augmentation se décomposant en une croissance de 27,88 % de l'encaissement relatif aux produits en unités de compte face à un recul de 10,86 % de celui des produits-vie à rendements garantis.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Changer d'assurance-emprunteur

A chaque date anniversaire de la souscription du contrat, il est désormais possible de résilier son assurance-emprunteur et d'en choisir une autre avec des garanties équivalentes.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


S'initier au courtage

Avec «Je crée mon cabinet de courtage», April offre aux candidats intéressés par le courtage d'assurances un guide pratique, premier numéro d'une collection «Le courtage en + facile». Il est disponible sur l'extranet April-on.fr, ou April.fr sur la page dédiée au courtage.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


RCP sans franchise

En responsabilité civile professionnelle, Hiscox intervient sans aucune franchise jusqu'à 1 million d'euros de garantie et 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires pour de nombreux secteurs des services (informatique, métiers du conseil, etc.) Cette offre est accessible sur www.hiscox.fr et via les courtiers partenaires.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Quelle est la fiscalité des retraits faits par un non-résident sur son assurance-vie ?

Voici deux tableaux qui résument la fiscalité française applicable aux retraits partiels et aux rachats effectués sur leur contrat d'assurance-vie par des non-résidents. Ceux-ci supportent des PFL (prélèvements fiscaux libératoires) plus ou moins élevés selon que leur pays de résidence fait ou non partie d'un «paradis fiscal». Cas général des non-résidents Le tableau ci-après récapitule les taux d'imposition applicables aux gains et intérêts des contrats d'assurance-vie perçus par les non-résidents à compter du 1er janvier 2018. Cas des non-résidents habitant dans un pays classé ETNC (paradis fiscaux) Quelle que soit la date de versement des primes auxquelles ils se rattachent, les produits qui bénéficient à des personnes ayant leur domicile fiscal ou qui sont établies dans un Etat ou territoire non coopératif (ETNC) demeurent soumis au prélèvement au taux de 75 %. Aujourd'hui, seuls neuf pays ou territoires sont considérés par la France et l'Union européenne comme ETNC. Il s'agit de Bahreïn, Sainte-Lucie, Trinidad et Tobago, Guam, îles Marshall, Les Palaos, Samoa, les Samoa américaines, Namibie. Imposition des gains et intérêts des retraits et des rachats sur un contrat d'assurance-vie faits par un non-résident habitant dans un pays non classé ETNC Durée du contrat Inférieure à 4 ans Primes versées avant le 27.09.2017 PFL de 35 % Primes versées à partir du 27.09.2017 PFL de 12,8 % Durée du contrat Entre 4 ans et moins de 8 ans Primes versées avant le 27.09.2017 PFL de 15 % Primes versées à partir du 27.09.2017 PFL de 12,8 % Durée du contrat Supérieure à 8 ans Primes versées avant le 27.09.2017 PFL de 7,5 % Primes versées à partir du 27.09.2017 PFL de 12,8 % au-delà de 150 000 €/ PFL de 7,5 % en dessous * * Le PFL de 7,5 % en dessous de 150000 € (montant englobant l'ensemble des contrats d'assurance-vie souscrits auprès d'entreprises d'assurance établies en France) n'est pas automatique, il doit être demandé expressément par le contribuable par voie de réclamation. Les non-résidents ne supportent pas les prélèvements sociaux de 17,2 % que paient les résidents. Imposition des gains et intérêts des retraits et des rachats sur un contrat d'assurance-vie faits par un non-résident habitant dans un pays classé ETNC Quelle que soit la durée du contrat, que celui-ci ait été souscrit avant ou après le 27 septembre 2017 PFL de 75 %
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Garantie des fonds en euros : du net au brut

Avec plus ou moins de discrétion, certains assureurs ont légèrement réduit la garantie de leurs fonds en euros. Le changement des conditions générales de quelques contrats a ainsi permis de passer d'une garantie du capital net de frais de gestion à une garantie du capital brut de frais de gestion pour les fonds en euros.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Et sur Twitter...

Insurance Speaker (@Ins_Speaker), le 12 mars : «Créé en 2014, le fonds eurocroissance peine à décoller. Un nouveau départ en 2018 ? #assurancevie #investissement #euro #assurance http://bit.ly/2ImhTnU» La MIF (@MIFassur), le 5 mars : «Nouveauté: La MIF lance son application #mobile pour vous permettre de gérer votre #épargne partout et à tout moment. Téléchargez-la gratuitement ici : http://bit.ly/2C81YtS #Apps #Usage #Assurancevie #MIFassur» Bâloise Vie Luxembourg (@BaloiseVieLux), le 8 mars : «Résident(e) espagnol(e) bénéficiaire d'une assurance-vie souscrite en France : quelle imposition pour les prestations du contrat d'#assurancevie ? www.baloise-international.lu/blog/en/fr/cas-de-succession-transfrontalier-espagne-france.html...»
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Rente ou capital, le dilemme des épargnants

77 % des épargnants plébiscitent un produit retraite permettant une sortie en capital, selon une enquête réalisée par Amundi et Natixis auprès de plus de 130 000 salariés. Avec 131 115 réponses recueillies auprès des salariés-épargnants, cette enquête, réalisée par l'institut de sondage Audirep, montre qu'en France les salariés qui épargnent pour leur retraite plébiscitent un produit d'épargne souple, transmissible aux héritiers et permettant une sortie en capital plutôt qu'en rente. Articulée autour de cinq questions principales, l'enquête révèle plusieurs éléments. Plus de 87 % des salariés interrogés sont favorables à une épargne régulière pour préparer leur retraite au-delà des régimes obligatoires. 77 % des épargnants plébiscitent un produit retraite avec une sortie en capital. En prenant l'exemple d'une épargne-retraite accumulée de 100 000 € au départ à la retraite, plus de 77 % des répondants préfèrent disposer librement de l'intégralité du capital (et des futures plus-values), avec retrait possible à tout moment, plutôt que d'une rente viagère de 325 € par mois (hors revalorisation). Près d'un épargnant interrogé sur deux est sensible à la souplesse de l'épargne-retraite. Une fois à la retraite, 48 % des répondants souhaitent pouvoir continuer à faire fructifier leur épargne-retraite tout en ayant le choix de «piocher» dedans à tout moment. 43 % des épargnants souhaitent garder la possibilité de sortir du produit d'épargne avant l'âge de la retraite en cas de besoin (par exemple, chômage prolongé, invalidité, incapacité). 84 % des épargnants souhaitent pouvoir transmettre leur épargne-retraite accumulée à leurs héritiers (conjoint, enfant, etc.). Assurance-vie, Perco et investissement immobilier : le trio de tête des solutions d'épargne préférées des Français. Parmi les différentes solutions d'épargne, 86 % des épargnants citent l'assurance-vie, 82 % le Perco, 76 % l'investissement immobilier et 65 %, les livrets bancaires. Le Perp obtient la préférence pour un répondant sur deux, le Pere 33 % et le Madelin 31 %. Assurance-vie, Perco, immobilier : le Top 3 des solutions d'épargne préférées des Français.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Changement de nom

Natixis Asset Management, affiliée de Natixis Investment Managers, adopte désormais la marque Ostrum Asset Management. Ce changement intervient dans le cadre du plan stratégique «New Dimension» de Natixis, Natixis Investment Managers a engagé un processus de mise en cohérence de ses marques.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Une équipe renforcée

Invesco renforce son équipe Global Solutions avec deux nouveaux recrutements : Alexandre Mincier, en qualité de responsable monde des solutions assurance, et Vincent de Martel, en qualité de stratégiste en solutions d'investissement pour l'Amérique du Nord.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Réunis sous une seule marque

Invesco a confirmé son intention de rassembler l'ensemble de ses marques sous une marque mondiale unifiée, Invesco, partout où le groupe est présent. Les marques concernées sont PowerShares, Perpetual et Trimark.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Au-delà des 100 millions

Ecofi Enjeux Futurs, fonds actions internationales géré selon les principes de l'investissement responsable d'Ecofi Investissements et récemment primé lors des Pyramides de la gestion de patrimoine (cf. page 64), a passé la barre des 100 millions d'euros d'encours.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Proche des 50 milliards d'euros d'encours

Avec une collecte nette 2017 de plus de 5,6 milliards d'euros portant ses encours à plus de 46 milliards d'euros (+ 17 % par rapport à 2016), CPR AM se positionne en deuxième position des sociétés de gestion sur la collecte des fonds de droit français. L'an passé, sa collecte nette a plus que triplé par rapport à 2016 et les actifs sous gestion à l'international ont été multipliés par deux en deux ans pour atteindre 3,8 milliards d'euros. CPR AM se rapproche ainsi sensiblement de son ambition affichée pour 2020, à savoir franchir le cap des 50 milliards d'euros d'encours. «L'esprit d'innovation, le talent et l'engagement collectif de nos équipes conjugués à l'appui de notre maison-mère Amundi facilitent la mise en oeuvre de nos priorités stratégiques de développement, s'est félicitée Valérie Baudson, à la tête de la société depuis deux ans désormais. Ensemble, nous avons su renouveler nos promesses auprès de nos grands clients et ainsi franchir avec succès de nouvelles étapes de développement tant en France qu'à l'international.» Alors que la dynamique de collecte est équilibrée sur ses segments de clientèle institutionnels (+ 2,8 milliards d'euros) et retail (+ 2,7 milliards d'euros), CPR AM affiche une progression significative de sa collecte nette auprès de sa clientèle retail. Parmi les expertises ayant tiré leur épingle du jeu : - la gamme de solutions dédiées à la gestion de trésorerie enregistre une forte collecte dont plus de 1,4 milliard d'euros sur CPR Oblig 6 mois ; - l'expertise «pure inflation» totalise désormais un actif sous gestion de plus de 1,2 milliard d'euros. La société a notamment lancé en mars 2017, CPR Focus Inflation US ; - la société figure également parmi les leaders dans le domaine des gestions actions thématiques : la stratégie Silver Age compte près de 1,8 milliard d'euros d'encours ; la stratégie Global Disruptive Opportunities lancée fin décembre 2016 a enregistré une collecte nette de plus de 370 millions d'euros et un encours de 410 millions d'euros. En 2017, deux nouvelles thématiques ont enrichi l'offre : CPR Invest - Food For Generations et CPR Invest - Megatrends. Par ailleurs, CPR AM a renforcé sa présence sur les marchés internationaux. Plus de 770 millions d'euros de sa collecte nette enregistrée par les produits de moyen long terme (actions, obligations, diversifiés) a été réalisée à l'international majoritairement sur ses gestions actions thématiques et diversifiées. En 2018, CPR AM entend poursuivre sa dynamique de développement via : - l'international avec l'appui d'Amundi qui bénéficie d'un réseau de distribution étendu et compte des bureaux dans trente-sept pays (Europe, Asie, Moyen-Orient et Amérique) ; - sa gestion actions thématiques, avec notamment une campagne internationale menée sur le fonds CPR Invest - Global Disruptive Opportunities ; - et l'ISR : CPR compte étendre son approche spécifique dans la prise en compte des facteurs de risques ESG sur une offre produits ouverts toutes classes d'actifs. + 17 % en un an
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Risque de liquidité

Suite à la publication des recommandations de l'OICV sur les bonnes pratiques sur la gestion de risque de liquidité des fonds ouverts, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a clarifié le cadre applicable aux outils de gestion du risque de liquidité des fonds d'investissement le 6 mars dernier.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Réorganisation autour de cinq thèmes

Axa IM Framlington Equities fait évoluer l'organisation de sa recherche interne en intégrant une approche thématique. En effet, la société a complété ses activités de recherche interne autour des thématiques de long terme liées aux transformations rapides de l'économie. L'équipe de recherche interne des actions globales au sein de Framlington Equities s'organise désormais autour de cinq thématiques clés : - vieillissement et mode de vie (Ageing & Lifestyle) pilotée par Dani Saurymper ; - consommateur connecté (Connected Consumer) coordonnée par Jeremy Gleeson ; - automatisation (Automation) dirigée par Tom Riley ; - cleantech : pilotée par Amanda O'Toole ; - et transformation des sociétés (Transitioning Societies) : dirigée par Anne Tolmunen.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Avec deux années d'avance

Amplegest indique être en avance sur son plan stratégique 2020, avec une collecte soutenue de 200 millions d'euros l'an passé. Son encours sous gestion a atteint 1,3 milliard d'euros au 1er février 2018 : - 1,1 milliard d'euros d'actifs pour la gestion privée d'Amplegest, qui atteint avec deux ans d'avance son objectif du milliard d'euros prévu dans le plan stratégique 2020 ; - et 100 millions d'euros de collecte pour la gestion d'actifs en 2017 (encours de 570 millions d'euros), notamment grâce aux performances de ses trois principaux fonds actions Amplegest MidCaps, Amplegest PME et Amplegest Pricing Power. Notons également que l'activité de family office supervisait près de 720 millions d'euros au 1er février dernier.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Adhérent au Climate Bonds Partner

BNP Paribas AM a rejoint le programme Climate Bonds Partner, réseau international d'acteurs travaillant en partenariat avec Climate Bonds pour orienter les investissements vers une économie bas carbone et résiliente au changement climatique. La société est également signataire des principes pour l'investissement responsable (PRI) depuis 2006.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Label confirmé

Afnor Certification a confirmé le label ISR de deux fonds gérés par Groupama AM : la Sicav Euro Capital Durable et le FCP Groupama Crédit Euro ISR. A fin décembre 2017, ces deux fonds disposaient respectivement de 276 millions d'euros et de 270 millions d'euros d'encours.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Gestion privée

Sagara Financière a annoncé la nomination de Jean Raoul-Duval en tant que gérant privé et associé. Il arrive en provenance d'Oddo BHF.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Sur les petites et moyennes capitalisations

Cogefi Gestion a recruté et nommé Benjamin Rousseau en tant que responsable de la gestion Small & Mid Caps, et en particulier des fonds Cogefi Prospective et Cogefi Chrysalide. Il a débuté sa carrière en 2007 comme analyste financier sell-side chez CM-CIC Securities, puis a rejoint CM-CIC Asset Management en 2011. Tout d'abord en qualité d'analyste buy-side au sein de l'équipe valeurs moyennes, puis, à partir de 2013, en tant que gérant et cogérant de plusieurs fonds et mandats de Small Caps françaises et européennes.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Un conseil de surveillance renforcé

Avec près de 200 millions d'euros de collecte en 2017 et plus de 850 millions d'euros d'encours sous gestion, Talence Gestion a renforcé son actionnariat en accueillant trois entrepreneurs de renom dans son capital : Thierry Chapusot (président du directoire de la coopérative des pharmaciens Welcoop), Patrice Heaulme (entrepreneur du nord de la France) et Jacques Mottard (PDG de Sword). Ils intègrent le comité de surveillance de Talence Gestion, dans lequel ils pourront faire bénéficier de leur expérience et de leur savoir-faire.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Ça bouge chez les asset managers

Axiom Alternative Investments a recruté Paul Gagey en tant que gérant de portefeuille. Il aura un rôle transversal dans la gestion des différents fonds d'Axiom AI, ainsi que la gestion du fonds historique de la société, Axiom Obligataire. Il était auparavant gérant chez Aviva Investors, en tant que directeur des fonds High Yield, société au sein de laquelle il a exercé de 2006 à 2017. Paul Gagey a commencé sa carrière en 1983 chez Barclays Bank en tant qu'analyste financier. Il a ensuite occupé le poste de trader pays émergents chez Banque Worms (1985-1993). Il a été CIO de Sorema (1993-1997), avant d'être nommé responsable de la division crédit chez Groupama AM (1997-2002). Il a ensuite passé trois ans au sein de la Caisse des dépôts, où il a géré les fonds propres du Wealth Fund français comme investisseur long terme sur les actions européennes, avant de rejoindre Aviva Investors. Après avoir quitté le groupe Primonial, Roche-Brune Asset Management a décidé de se doter d'un pôle «distribution et innovation» constitué de trois personnes : - Olivier Fitoussi a été nommé directeur associé pour la distribution institutionnelle (caisses de retraites, institutions de prévoyance, multigestion et banques). Il arrive de State Street Global Advisors où durant huit ans il a été directeur de la distribution pour la France, Monaco, l'Espagne et le Portugal et où il a été impliqué dans le développement de la gamme des fonds de gestion active en Europe ; - Cyril Grinblat a lui été nommé directeur associé pour la distribution externe. Il s'occupe plus particulièrement des relations avec les conseillers en gestion de patrimoine, les sociétés de gestion et les plates-formes d'assurance-vie et de distribution. Il était auparavant responsable des partenariats chez Tocqueville Finance depuis quatre ans ; - et Antonio Celeste devient directeur associé en charge de l'innovation et de la distribution. Pendant sept ans, il a occupé le poste de directeur des relations institutionnelles chez Sustainalytics. DNCA Finance a recruté Julie Arav en tant qu'analyste spécialisée sur les valeurs européennes du secteur des «utilities». Elle intègre les équipes d'Isaac Chebar, aux côtés de Don Fitzgerald et Maxime Genevois. Diplômée du master 224 Banque et finance de l'université Paris-Dauphine, elle a commencé sa carrière en 2006 dans le département recherche actions d'IXIS Securities (devenu Natixis), en tant qu'analyste sur les valeurs européennes du secteur des «utilities». En 2010, elle rejoint Kepler Capital Markets en tant qu'analyste, toujours spécialisée sur les valeurs des «utilities», avec un prisme sur les valeurs françaises. Puis en 2011, elle quitte Paris pour Londres et intègre la recherche de Barclays Capital, en tant que vice-président au sein de l'équipe Utilities européennes. En 2014, Julie Arav réintègre Kepler Cheuvreux en tant qu'analyste senior sur les «utilities» européennes.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Une appli pour suivre ses investissements

Inocap Gestion, en partenariat avec Generali Patrimoine, vient de lancer Waren, une application à usage BtoB et BtoC. «Waren donne la possibilité de créer, rapidement en toute autonomie, des alertes à des flux d'informations sur les entreprises, les fonds, les gérants et les collaborateurs qui accompagnent les investissements», explique Olivier Bourdelas, président-fondateur d'Inocap Gestion.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Les grandes transactions boostent l'activité

Selon les analystes de Knight Frank, 2017 restera comme l'une des meilleures années du marché locatif des bureaux d'Ile-de-France. Avec 2,57 millions de mètres carrés pris à bail, le volume de la demande placée est en hausse de 5 % par rapport à 2016 et de 15 % par rapport à la moyenne des dix dernières années, le meilleur résultat enregistré depuis 2007. Le quatrième trimestre a été particulièrement dynamique, avec près de 760 000 m2 placés, dont 55 % sur des surfaces supérieures à 5 000 m2. Sur l'ensemble de 2017, quatre-vingt-seize grandes transactions ont été recensées pour un volume d'1,2 million de mètres carrés, soit une hausse de 36 % sur un an et 47 % de la demande placée totale. La prise à bail par Natixis de près de 90 000 m2 dans les tours Duo, dans Paris XIIIe, aura été la plus grande transaction de l'année écoulée. Pour les petites et moyennes surfaces, l'année 2017 n'a pas, en revanche, été exceptionnelle : leur volume baisse de 13 % sur un an, mais reste légèrement supérieur à la moyenne décennale. S'il tient à la pénurie croissante de l'offre de bureaux de qualité à Paris, ce recul doit également être relié au phénomène du coworking, dont le succès croissant assèche une partie de la demande sur le segment des plus petites surfaces. Ces espaces auront ainsi compté pour 5 % du volume de la demande placée supérieure à 5 000 m2 en 2017, contre 1 % à peine en 2016. De façon générale, l'extérieur de la capitale a gagné en vigueur. Porté par la prise à bail par la Sncf au sein du campus SFR de Saint-Denis, et par la réalisation de plusieurs grandes transactions à Clichy et Saint-Ouen, le secteur de la première couronne nord voit ainsi son volume placé bondir de 163 % sur un an et réalise même la deuxième meilleure performance de son histoire. Disposant d'un potentiel de développement important, d'autres secteurs, situés au sud de Paris, ont tiré leur épingle du jeu. En dépit d'incertitudes sur le calendrier de sa mise en service, l'avancée des travaux du Grand Paris express devrait renforcer l'attractivité des principaux territoires de projet d'Ile-de-France et, en offrant davantage de solutions de report aux utilisateurs, contribuer à la recomposition progressive de son marché des bureaux.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Portugal

Le 7e salon de l'Immobilier et du tourisme portugais se tient à Paris du 18 au 20 mai, hall 5 du parc des Expositions à la porte de Versailles. Plus de 20 000 visiteurs sont attendus. Banques, assurances, avocats fiscalistes et organismes d'aides à l'installation au Portugal seront présents afin de répondre à toutes les questions préalables à une installation dans l'ouest de la péninsule ibérique.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Démembrement de propriété

Après le lancement en 2016 de sa société de gestion, Inter Invest Capital, le groupe Inter Invest vient de créer Inter Invest Immobilier qui commercialise son premier programme immobilier en démembrement de propriété en plein coeur de Bordeaux. Quant à Perl, la société propose 90 appartements, au coeur du projet d'aménagement urbain Oasis Parc, situé sur l'ancien site de la clinique Saint-Vincent-de-Paul, dans le 8e arrondissement de Lyon (Rhône).
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Une collecte record de 6,21 Md€ pour les SCPI

Selon MeilleureSCPI, au 31 décembre 2017, la collecte a atteint un niveau record avec un montant de 6,21 Md€, soit une augmentation de 18,53 % par rapport à 2016, portant la capitalisation des SCPI de rendement à 46,1 Md€. Le dynamisme du premier semestre 2017, avec une collecte nette de 3,83 Md€, s'est ralenti au cours du second semestre avec une collecte de 2,39 Md€. La collecte 2018 devrait être comprise entre 4 et 5 Md€, selon les estimations de MeilleureSCPI. Une collecte à nouveau dominée par les SCPI de bureaux, qui constituent, à elles seules, 47,94 % du montant annuel. Cependant, il faut noter le fort dynamisme des SCPI spécialisées, avec une collecte de plus d'un milliard d'euros collectés en 2017. Le taux d'occupation financier moyen (TOF) s'établit à 90,38 % au 31 décembre 2017. Il atteint ainsi un niveau record depuis quatre ans, signe de la reprise économique en France. Pour l'année 2017, le TDVM moyen des SCPI s'établit à 4,45 %, toutes catégories confondues. La compression des rendements s'apprécie différemment: les SCPI qui investissent sur des actifs dans des secteurs moins demandés ou sur des lignes plus petites (entre 2 et 15 M€) affichent des performances supérieures à celles se positionnant sur des montants plus élevés. Celles gérées par des sociétés de gestion indépendantes affichent ainsi un rendement moyen de 4,78 %, contre 4,29 % pour les SCPI gérées par des groupes bancaires. Cette année, la variation des prix moyens (VPM) des parts est de 1,75 %, ce qui permet aux SCPI de réaliser une performance globale de 6,20 % en 2017. Les acquisitions d'actifs de bureaux restent majoritaires. Ils représentent près de 70 % des investissements sur l'année 2017. Ils sont suivis par les commerces à 18,3 %. On trouve ensuite les actifs de santé, les hôtels et les autres types d'actifs pour 11,7 %. Concernant leur destination d'investissement, la tendance est à l'étranger. Les acquisitions hors France représentent désormais 30 % des investissements réalisés en 2017, soit un volume de 2,7 Md€. Paris et l'Ile-de-France continuent de séduire les gérants de SCPI, avec près de 48 % des acquisitions (respectivement 11 et 37 %). Ce positionnement est principalement motivé par l'émergence des projets liés au Grand Paris.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Nouvelles approches en pierre-papier

En résidence de tourisme En résidence de tourisme Lancé en 2017 par La Française Real Estate Managers, première société de gestion de SCPI en termes de capitalisation et Cerenicimo, acteur référent de l'immobilier d'investissement en résidences gérées, le fonds LF Cerenicimo+ annonce ses premiers investissements dans des résidences de tourisme. Cet OPCI est le premier fonds de placement immobilier (FPI) multisecteurs entièrement dédié à la location meublée, permettant aux porteurs de parts de bénéficier du cadre fiscal allégé du statut de loueur meublé, qui prévoit la déductibilité des amortissements. La stratégie d'investissement du FPI vise à constituer un portefeuille d'actifs à forte prépondérance immobilière, investi progressivement sur les segments de l'immobilier géré, à savoir les résidences pour étudiants, de tourisme, médicalisées et avec services pour seniors. L'objectif du fonds est le versement régulier de revenus et une valorisation à terme des actifs détenus par le fonds. En zone de croissance de la zone euro Sofidy commercialise un OPCI grand public baptisé Sofidy Pierre Europe. La gestion de ce nouvel OPCI a été confiée à Peter Viens qui, fort de quinze années d'expérience dans l'immobilier, a rejoint Sofidy en août 2017. La stratégie de gestion de Sofidy Pierre Europe allie investissements en actifs physiques, pour 51 à 60 % du fonds, et investissements en actifs financiers à caractère immobilier, pour 20 à 35 % du fonds. Le solde est investi en liquidités et en foncières cotées. Pour la constitution du parc immobilier physique de l'OPCI, le gérant cible principalement les commerces et les bureaux situés dans les zones de croissance les plus solides de la zone euro (France, Allemagne, Pays- Bas). Le programme d'investissement, qui s'élève à 500 millions d'euros, d'ici à 2020, porte sur des actifs sélectionnés pour leurs perspectives de valorisation sur le long terme, et allant de 10 à 50 millions, segment qui offre le meilleur compromis entre recherche de rendement et bonne mutualisation des risques. La partie financière est, quant à elle, majoritairement orientée vers le secteur de l'immobilier (titres de sociétés immobilières cotées, OPCVM immobiliers) et pourra être complétée par des OPCVM diversifiés présentant une volatilité mesurée. Il est accessible dans le cadre de contrats d'assurance-vie, de compte-titres ouverts auprès d'un établissement bancaire, mais également directement au nominatif auprès de Sofidy. Le minimum de souscription s'élève à 1000 euros. Ce nouvel OPCI vise notamment la clientèle historique de Sofidy, mais aussi une clientèle plus jeune, moins fortunée que celle des SCPI, et qui souhaite investir dans l'immobilier collectif sur un horizon d'investissement moins long. SCPI : un nouvel entrant Spécialisée dans le secteur de l'immobilier d'entreprise à Paris et en régions, Alderan, qui a obtenu l'agrément de l'AMF, proposera très prochainement deux SCPI. Filiale du groupe Ojirel, créé par Alain Mallart et Rémy Bourgeon en 2000, elle gère et valorise actuellement un portefeuille immobilier de 250 millions d'euros. Le total de ses acquisitions dépasse 500 millions d'euros depuis sa création. Elle va désormais offrir aux particuliers la possibilité d'investir dans l'immobilier d'entreprise (bureaux, activités, logistique, commerces, etc.) dans un objectif de servir un revenu régulier tout en améliorant, sur le long terme, le capital investi. Alderan s'adresse à des investisseurs institutionnels, foncières ou family-offices, et gère à ce jour trois OPPCI et sept fonds dédiés. Silver Economie Dans le cadre de la stratégie de développement de ses actifs en Europe, Primonial REIM a acquis en Sale & Leaseback un portefeuille de six établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en Espagne. Cette opération a été réalisée pour le compte de la SCPI Primovie, pour un montant total de 35 millions d'euros (hors droits). Il s'agit du deuxième investissement en Espagne dans le secteur de l'immobilier de la santé pour Primonial REIM. Les actifs, d'une surface totale
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Plus-values immobilières

La Cour d'appel de Paris n'a pas suivi l'administration fiscale dans le cadre de l'imposition de la plus-value de cession d'un logement. Elle décharge des contribuables de toute imposition, en retenant que la seule circonstance que l'occupation de la résidence principale, d'une durée de huit mois et demi, ait été brève, n'est pas de nature à remettre en cause le bénéfice de l'exonération d'imposition sur le revenu de la plus-value de cession de ce logement. Il en va de même de la circonstance que la cession soit intervenue à la suite de plusieurs opérations immobilières. CA Paris, 2e Ch., 21 février 2018, n° 17PA00527
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Primes d'assurance-vie après 70 ans

Dans une réponse ministérielle du 20 février dernier, le ministre de l'Economie et des Finances a indiqué qu'il n'était pas envisagé de relever l'âge au-delà duquel les primes sont soumises aux droits de mutation à titre gratuit, ni d'augmenter le montant de l'abattement de 30 500 €, qui constitue déjà une mesure favorable par rapport au régime fiscal des autres actifs successoraux. Rép. min. AN du 20 février 2018, Q n° 2045
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Donation déguisée

La Cour de cassation vient de juger que l'absence de remboursement par un contribuable des sommes prêtées par sa grand-mère s'analysait en une donation indirecte. Elle relève que «M. Y avait conservé, plus de sept années après son versement, l'intégralité de la somme initialement prêtée sans effectuer le moindre remboursement ni payer d'intérêts.» Cass., Com. du 7 mars 2018, n° 16-26.689
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Le pacte Dutreil est en voie de modernisation

Une proposition de loi visant à moderniser la transmission d'entreprise, présentée par les sénateurs Claude Nougein et Michel Vaspart, comporte quatre volets, dont deux portent sur le financement et la modernisation du cadre fiscal de la transmission d'entreprise. Toutefois, le gouvernement a annoncé, dans le cadre du plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), son intention de proposer des mesures fiscales tendant à favoriser davantage la transmission d'entreprises dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019. Fiscalité La proposition de loi prévoit de moderniser le pacte Dutreil à travers plusieurs dispositions, visant notamment à : - prévoir un nouveau taux d'exonération à hauteur de 90 %, en contrepartie d'un allongement de la durée totale des deux types d'engagement de 6 à 8 ans ; - tenir compte des sociétés unipersonnelles qui sont de plus en plus nombreuses dans le tissu économique ; - supprimer la condition de maintien inchangé des participations en cas de sociétés interposées entre le redevable et la société éligible au dispositif Dutreil ; - réaffirmer l'engagement collectif réputé acquis (Ecra), dont l'administration a pro- gressivement limité l'usage, ce qui a soulevé des difficultés en termes de sécurité juri- dique pour de nombreux professionnels de la transmission ; - garantir une meilleure continuité en cas de décès de l'associé exerçant les fonctions de dirigeant ; - supprimer les obligations déclaratives annuelles ; - prévoir qu'une violation partielle de l'engagement collectif ou individuel n'entraîne qu'une déchéance au prorata ; - mieux définir la holding animatrice ; - rendre possible la donation au profit de tout donataire sans condition de parenté, ce qui s'inscrit dans la logique d'une facilitation de la transmission aux salariés. Enfin, le droit à l'erreur est également consacré, à savoir que la mise en demeure, assor- tie d'un délai d'un mois, deviendrait une condition préalable à la remise en cause des avantages fiscaux. Financement L'accès au financement restant un frein à la transmission d'entreprise en France, la proposition de loi élargit aux PME et ETI l'échelonnement de l'impôt sur les plus-values de cession en cas de crédit-vendeur prévu par l'article 1681 F du CGI. Le seuil de moins de dix salariés et de deux millions de chiffre d'affaires ou de total de bilan passerait à un seuil unique de 10 millions de chiffre d'affaires ou de total de bilan. La suppression de la référence à un nombre de salariés évite ainsi de créer de nouveaux effets de seuil, dont le caractère néfaste pour le développement des entreprises françaises et l'emploi est régulièrement rappelé. Par ailleurs, il prévu de «réactiver» jusqu'au 31 décembre 2020 la mesure prévue par l'article 199 terdecies-0 B du CGI qui permet aux contribuables de bénéficier d'une réduction de leur impôt sur le revenu égale à 25 % du montant des intérêts des emprunts contractés pour acquérir, dans le cadre d'une opération de reprise, une fraction du capital d'une PME.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Liste noire de l'AMF

Diamants, terres rares, vin, mais aussi crypto-actifs : autant d'investissements pouvant être proposés par des acteurs qui ne respectent pas la réglementation. Depuis juillet 2017, l'AMF met à disposition une liste d'acteurs proposant des diamants d'investissement en dehors de tout cadre légal. Elle a élargi cette liste à d'autres intermédiaires en biens divers et intégre désormais des sociétés proposant d'investir dans des crypto-actifs, dont certains sont présentés comme des cryptomonnaies. Par ailleurs, l'AMF met en garde le public contre les activités du site Internet Crowd-partners.com, qui incite les épargnants à investir dans différentes solutions de placement frauduleuses et utilise abusivement le label « Plateforme de financement participatif régulée par les autorités françaises », sans bénéficier des autorisations nécessaires. Pour aller plus loin : www.amf-france.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


En plein développement

En 2017, le groupe Equance a enregistré une croissance de + 35 % de son chiffre d'affaires par rapport à 2016. Le montant des actifs conseillés par le cabinet s'élève à 550 millions d'euros, à fin 2017. Aujourd'hui, Equance compte une centaine de collaborateurs. Il est présent dans 54 pays avec près de 8 000 clients répartis dans plus de 90 pays. En 2018, Equance compte ouvrir six nouvelles destinations (Belgique, au Canada, au Maroc, à Milan, au Liban et en Syrie) et envisage d'acquérir deux nouveaux cabinets de gestion de patrimoine en France, dans la perspective de faciliter le retour des expatriés.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Nouveau directeur commercial

Ycap partners, concepteur et distributeur de solutions patrimoniales dédiées aux conseils en gestion de patrimoine, a nommé Emmanuel Zenou au poste nouvellement créé de directeur commercial. Il coordonne aujourd'hui une équipe composée de trois commerciaux. Diplômé d'un master en gestion immobilière de l'IMSI Paris spécialisé en Gestion de patrimoine, il a débuté sa carrière en 2009 en tant que négociateur, puis directeur commercial au sein d'une agence immobilière. En 2013, il crée un cabinet indépendant spécialisé en transactions immobilières et en gestion de patrimoine. Il rejoint Ycap partners en 2015, comme directeur des partenariats.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Partenariat sur la retraite

Le groupe Groupama a annoncé s'être associé à la FinTech Sapiendo-retraite créée et dirigée par Valérie Batigne afin d'enrichir son offre de services digitaux liés à la retraite.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Protection du patrimoine

L'université de Nantes a lancé une nouvelle chaire de recherche dédiée au développement et à la protection de patrimoine avec, comme mécènes, La Caisse d'épargne Bretagne-Pays de Loire et Vega Investment Managers.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Le groupe Primonial renforce ses équipes

Au sein de Primonial Partenaires, structure du groupe Primonial dédiée au marché des CGPI, quatre nominations viennent accompagner la croissance soutenue enregistrée l'an passé par Primonial Solutions (1 315 millions d'euros de collecte) et l'Office by Primonial (432 millions d'euros de collecte) : - Nicolas Pilikian est nommé directeur commercial de l'Office by Primonial. Il a pour mission de développer l'activité de la structure et anime l'équipe commerciale dédiée composée de 4 personnes. Il a commencé sa carrière en 2001 comme salarié dans un cabinet de CGP, puis intégré le service gestion privée de BNP Paribas en 2004 avant de rejoindre la BPCE où il est nommé Responsable de la gestion privée. En 2008, il crée sa propre structure de conseil en gestion patrimoniale. Il construit également un réseau d'affaires dans le domaine de l'immobilier parisien off-market. En 2014, il a rejoint Primonial Partenaires pour prendre en charge le développement des partenariats au sein de l'Office by Primonial. - Stéphane Drouet est nommé directeur du développement régional Grand-Ouest. Il a pour mission de développer cette grande région et anime une équipe de deux à trois directeurs régionaux afin de porter la double offre de Primonial Partenaires. Après une expérience de dix années dans le conseil patrimonial, il fonde en 1997 sa propre structure de conseil en gestion patrimoniale. Il travaille ensuite chez Elysée Vendôme en 2001, comme chargé de mission auprès d'une clientèle d'entrepreneurs. En 2005, il est nommé directeur régional Sud-Ouest chez UBS France. Il intègre Primonial Partenaires en 2010, en tant que directeur régional des partenariats externes Sud-Ouest. - Joël Girod est nommé directeur grands comptes. Il prend la direction de cette nouvelle activité de Primonial Partenaires qui vise à développer une clientèle de banques privées, petits institutionnels et groupements de CGP. Il commence sa carrière en tant que notaire stagiaire, puis comme chargé d'affaires chez Unofi, avant d'intégrer Cardif de 1995 à 2007. Il occupe d'abord des fonctions de responsable juridique, puis de directeur commercial régional du réseau France, avant de devenir directeur des partenariats institutionnels. En 2007, il devient associé d'Epic Europe, un cabinet en gestion de patrimoine. Il rejoint Primonial Partenaires en 2010, comme directeur régional des partenariats externes à Paris. - et Jean-Benoît Romon est nommé directeur régional Paris-Ile-de-France. Après une mission de dix-huit mois au sein de l'Office by Primonial, il rejoint l'équipe commerciale de Primonial Solutions, avec pour mission de fidéliser et développer un portefeuille de clients CGP à Paris. Il commence sa carrière en 2010 chez HSBC France, comme Relationship Manager. Il travaille ensuite chez XTB France en tant que Sales sur le marché des produits dérivés. Après une expérience chez LCH Clearnet, il rejoint Primonial Partenaires en 2013 où il occupe successivement les fonctions de Sales Support et de directeur régional pour l'Office by Primonial.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Effectif renforcé

Fidroit a recruté pas moins de treize collaborateurs sur les six derniers mois, tant sur des postes de techniciens qu'en back-office. La société présidée par Olivier Rozenfeld compte aujourd'hui une quarantaine de collaborateurs.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Des résultats en hausse

Harvest a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires de 14,6 % au quatrième trimestre, atteignant ainsi +5,5 % de croissance sur l'exercice à 25,8 millions d'euros, porté notamment par les ventes de sa solution O2S auprès des grands comptes et MoneyPitch.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Le programme du 21e colloque de Fidroit

Le 8 juin prochain, à la Seine musicale, Fidroit organise son 21e colloque avec, comme thème principal, la mise en place de son réseau de COP (conseils en organisation patrimoniale) dévoilé lors de la précédente édition. Cette journée sera rythmée par quatre conférences: - « Plaisir d'offrir, joie de recevoir... ou donner pour mieux recevoir? », animée par Michel Grimaldi, professeur agrégé des facultés de Droit (université Panthéon-Assas, Paris II) et Richard Chalier, directeur technique et associé Fidroit ; - « Le "Génie" de l'IFI... » par Luc Jaillais, avocat associé chez Francis Lefebvre, Jean-François Desbuquois, avocat associé chez Fidal et Richard Chalier; - « Social Cop » par Pierre-Yves Lagarde, consultantformateur en stratégies de rémunération ; - et « Le maillon fort... dans la chaine de responsabilités » par Dounia Harbouche, avocat au barreau de Paris, et Philippe Glaser, avocat associé au sein du cabinet Taylor Wessing. Les professionnels assistant à ce colloque (accessible à partir de 169 euros) pourront également dialoguer avec différents partenaires de la profession, comme Vie Plus, One Life, Aviva Investors, CGP Entrepreneurs, DNCA Finance, Edmond de Rothschild, Fidelity Unep ou encore Histoire et Patrimoine. Informations et inscriptions sur colloque.fidroit.fr.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Une équipe commerciale renforcée

La société de gestion indépendante A Plus Finance a renforcé son équipe avec l'arrivée de trois nouveaux membres : Ludovic Rossi, Responsable Client Servicing (notamment les CGPI), Sabine Jestin, chargée d'affaires Middle Office et Jules Bruneau de la Salle, chargé des relations partenaires, en particulier les conseils en gestion de patrimoine.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Nouveau directeur général

Le 5 mars, le conseil d'administration de l'UFF a procédé à la nomination de Julien Brami en qualité de directeur général, en remplacement de Paul Younès. Depuis 2014, Julien Brami occupait différents postes à la direction d'Aviva Vie jusqu'à en prendre la direction.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Et sur Twitter...

AMF (@AMF_actu), le 15 mars : «Discours de Robert Ophèle, président de l'AMF - "From Brexit to financial innovations, new challenges for financial regulation" @OMFIF amf-france.org/Actualites/Prises-de-paroles...»
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Haut de bilan

L'AMF et l'ACPR ont précisé la qualification juridique des activités de conseil aux personnes physiques ou morales dans le cadre de projets de cession-transmission- acquisition d'entreprise, d'opérations de croissance externe, d'ouverture du capital ou de levée de fonds et, le cas échéant, dans la recherche de financement pour ces opérations (conseil en haut de bilan). Elles précisent dans quelle mesure et à quelles conditions les activités désignées sous le terme générique de «conseil en haut de bilan» relèvent du service connexe n° 3 de l'article L. 321-2 du Code monétaire et financier et peuvent, de ce fait, être exercées sans agrément, ni statut professionnel particulier. L'AMF et l'ACPR clarifient les frontières entre le conseil en haut de bilan, libre d'exercice, et les services d'investissement de placement non garanti et de conseil en investissement qui ne peuvent être fournis que par des professionnels régulés. Les critères distinctifs énoncés portent, notamment, sur la nature des diligences mises en oeuvre pour comprendre le besoin du client, celles mises en oeuvre pour y répondre, sur le caractère déterminé ou non des termes financiers de la transaction envisagée ou encore sur l'intuitu personae attaché à l'opération. Il revient au professionnel de conduire un exercice d'analyse pour déterminer si la prestation proposée relève de tel ou tel service et de s'assurer qu'il dispose, le cas échéant, de l'agrément ou du statut professionnel adéquat pour la fournir.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Une structure dédiée à la philanthropie

Récent lauréat du prix de l'Initiative organisé par Profession CGP en partenariat avec Schroders, le cabinet Scala Patrimoine vient d'officialiser la création de Scala Mécénat. Cette nouvelle structure vise à accompagner les particuliers, familles et entreprises dans la création, le suivi et la gestion de structures philanthropiques. Pour cela, Guillaume Lucchini s'est associé à Francis Charhon, ancien directeur général de la Fondation de France. Francis Charhon a, tout d'abord, exercé durant cinq ans à l'hôpital de Poissy. Administrateur de Médecins sans frontières dès 1976, il en devient président, puis directeur général. En parallèle, il crée et préside le Centre de recherche en épidémiologie et santé internationale, dont il est le président d'honneur. Il s'engage également durant vingt ans dans l'European Foundation Center. Directeur général de la Fondation de France de 1992 à 2016, il permet à cette dernière de devenir le premier réseau philanthropique français. Dans ce contexte, il crée et préside le bureau de représentation basé à New York Friends of Fondation de France. Francis Charhon a également créé l'organisme France générosités et en devient vice-président, jusqu'en 2016. Initiateur du Centre français des fonds et fondations, il le préside jusqu'en 2015 et en devient président d'honneur en 2016. Il a créé la Fondation Médecins sans frontières et en redevient le vice-président en juin 2016.
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)


Acquisition d'une banque

Fiducial a acquis, le 8 mars, la banque Thémis auprès du LCL. Thémis est spécialisée dans l'accompagnement des entreprises en difficulté sous procédure collective ou amiable (cent-dix collaborateurs sur dix sites).
MAJ le 01/04/2018

Retour en haut de page                                                Numero 810 (avril - 2018)