Info en direct    19/06/2018

Le PACTE de Bruno Le Maire enfin révélé
Le ministre de l'économie Bruno Le Maire a présenté lundi au conseil des...  lire la suite
Investissements dans les biens divers : nouvelle alerte de l'AMF
L'Autorité des marchés financiers vient de compléter sa liste des opérateurs...  lire la suite

Actualités de Juin 2018

: Anti-blanchiment
: Nortia officialise la reprise de Sélection 1818
: Composition des fonds en euros spécifiques
: Et sur Twitter...
: Un mandat innovant dans Patrimoine Vie Plus
: L'assurance-vie et la loi Pacte
: L'épargne salariale poursuit sa croissance
: Perco : 2,4 millions de salariés en profitent
: Assurance-vie : la collecte reprend des couleurs
: Et sur Twitter...
: Taux moyens de trois catégories de fonds euros
: Les UC ont un coût non négligeable
: Un client mauvais joueur
: Les contrats d'épargne-retraite ne font pas recette
: Référencement
: Belle première année
: FinTech
: Toujours en croissance
: Et sur Twitter...
: Une fusion finalisée
: Accompagnement dans l'allocation
: Un FCPR éligible à l'assurance-vie
: Le monde de demain
: De l'autre côté des Alpes
: Low Carbon
: Pédagogie
: Vers les instits
: Et sur Twitter...
: 10e FCPR
: Ça bouge chez les asset managers
: Deux nouvelles offres chez Oddo BHF
: Immobilier de commerce : des perspectives nuancées
: Nominations
: Hausse de prix
: Le Girardin prolongé
: Primofamily
: Une offre 100 % digitalisée
: 30 M€
: Une association de défense des distributeurs
: La France en 8e place au niveau européen
: Assises de la pierre-papier le 11 juin
: Déductibilité des dépenses de travaux
: Transmission de patrimoine
: IFI : date limite au 15 juin
: Helvet Immo
: Madelin
: Action de groupe
: PAS
: Opération finalisée
: Association
: A la direction
: Sponsoring
: Et sur Twitter...
: Du mouvement chez les partenaires des CGPI
: Le point sur les CIF
: Affaire Maranatha : l'AMF sanctionne un cabinet
: Levée de fonds
: Des ambitions affirmées
: En hausse
: Des services renforcés
: Cinq promotions internes


Recherche dans les archives actualités :


Par texte :
Par date :


Anti-blanchiment

La forte implication des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme en 2016 et 2017 s'est traduite par une hausse sans précédent du nombre de déclarations de soupçon reçues à Tracfin en deux ans (+ 59 % entre 2015 et 2017).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Nortia officialise la reprise de Sélection 1818

Cette opération donne naissance à une plate-forme indépendante exclusivement dédiée aux CGPI, qui totalise un encours de plus de 10 Md€ (cf. page 68).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Composition des fonds en euros spécifiques

Selon l'analyse de Good Value for Money, alors que les fonds en euros classiques sont investis en moyenne à 8,1 % en actions et 5,7 % en immobilier, la composition moyenne des fonds en euros dynamiques est de 16,5 % en actions et de 22 % en immobilier. Concernant les fonds en euros immobiliers, leur allocation moyenne est de 48,4 % d'immobilier et de 9,7 % d'actions.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Et sur Twitter...

Boursorama (@Boursorama), le 14 mai : «Comptes bancaires et assurance-vie en déshérence... les sommes sont colossales ! 4,5 milliards d'euros. Au bout de 10 ans, les établissements financiers ont obligation de transférer cette somme à la caisse des dépôts et consignation. #Ecorama» Herez (@NewsHerez), le 3 mai : «Assurance-vie, PEA, compte-titres : que choisir pour votre épargne ? Bernard Dordain répond aux questions de @Boursorama #PFU #fiscalite www.herez.fr/fr/article/press/assurance-vie-compte-titre-pea...»
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Un mandat innovant dans Patrimoine Vie Plus

Vie Plus, filière de Suravenir dédiée aux CGPI, lance un mandat d'arbitrage innovant en partenariat avec Vivienne Investissement, FinTech créée en 2005, qui met en oeuvre un processus d'investissement s'appuyant sur une approche Big Data des marchés. Contrairement à la majorité des mandats qui sont pilotés par leur exposition aux différentes classes d'actifs, les orientations de gestion conseillées par Vivienne Investissement sont pilotées systématiquement par leur niveau de risque : Amplitude 3, visant une performance annuelle moyenne de 3 % avec une volatilité cible de 3 %, Amplitude 5, visant une performance annuelle moyenne de 5 % avec une volatilité cible de 5 %, et Amplitude 7, visant une performance annuelle moyenne de 7 % avec une volatilité cible de 7 %. Accessible à partir de 5 000 €, les frais de mandat d'arbitrage sont de 0,80 % annuels. Rappelons que le contrat de Patrimoine Vie Plus propose une gestion pilotée (avec deux orientations au choix : retraite et audace) et une gestion sous mandat avec les cinq sociétés suivantes : Federal Finance Gestion (avec Schelcher Prince Gestion), DNCA Finance, Lazard Frères Gestion, Financière de l'Arc et Vivienne Investissement. L'univers d'investissement est large et diversifié : plus de mille supports de plus de cent-cinquante sociétés constitués d'OPCVM et d'ETF.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


L'assurance-vie et la loi Pacte

Peu après l'introduction de la Flat Tax dans l'assurance-vie, le gouvernement envisage une réforme des produits complémentaires d'épargne-retraite, tels que le Perp, le contrat Madelin, le contrat collectif d'entreprise (dit article 83), ainsi que le produit d'épargne salariale à vocation retraite : le Perco. Voici les grandes lignes du projet de loi Pacte concernant la réforme des contrats de retraite : - améliorer la portabilité : par exemple, passer d'un contrat à l'autre. Précisons qu'aujourd'hui le transfert d'un Perp vers un autre Perp est possible, ainsi que la portabilité d'un contrat Madelin vers un Perp, mais pas la réciproque ; - offrir «un avantage fiscal très important» selon les termes du ministre de l'Economie et des Finances pour les versements volontaires des épargnants. Mais cette déductibilité pourrait être limitée au plafond actuel du Perp (31 382 € pour 2018). Est-ce que cela signifie que le plafond bien plus élevé des contrats retraite Madelin (73 504 € pour 2018) sera réduit afin que tous les produits de retraite bénéficient du même avantage fiscal ? Quand on parle d'harmonisation des produits complémentaires de retraite, il faut aller au terme de sa pensée, mais est-ce que cette harmonisation se fera par le bas ou par le haut ? - et permettre le choix entre les retraits en capital ou en rente à partir de l'âge de la retraite. Alors qu'aujourd'hui, par exemple, le contrat de retraite Madelin n'autorise pas une sortie en capital et le Perp ne permet qu'une sortie en capital à hauteur de 20 % des montants disponibles. Le projet prévoit également de : - généraliser pour le Perco le taux de forfait social réduit de 20 à 16 % lorsque les versements ont lieu dans des fonds investis pour partie dans des actions et titres de PME et des ETI et avec une gestion pilotée par défaut ; - renforcer et aménager les règles des nouveaux fonds eurocroissance ; - et introduire dans tous les produits retraite une option par défaut de gestion pilotée, visant à sécuriser progressivement l'épargne à mesure que la date de départ en retraite approche. Que penser de ces propositions ? Nous apprécions la portabilité entre les divers produits de retraite, mais nous sommes beaucoup plus réservés sur le choix laissé à l'épargnant d'une sortie en capital ou en rente. Seule une rente ou un mécanisme similaire peut garantir des revenus jusqu'au décès, un capital peut être consommé rapidement sans pouvoir assurer un revenu régulier pendant toute la retraite. Cependant, il est certain que le choix entre capital et rente va donner un nouvel élan à la collecte des contrats de retraite. Ensuite, ainsi que le fait remarquer Le mensuel du Cercle de l'épargne (n° 49) de mai 2018, la portabilité a des limites : «Certains contrats ne peuvent être transférés que dans un contrat strictement de même type : le Perco, l'article 82 et le Perp. Certains contrats peuvent être transférés entre eux et sur un Perp : l'article 83, le contrat Madelin, le contrat exploitants agricoles, les contrats Perp. Préfon et Corem peuvent être transférés sur un Perp, leur régime fiscal étant identique. Le Perp joue le rôle de produit d'accueil des différents suppléments professionnels : Madelin, article 83, Préfon».
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


L'épargne salariale poursuit sa croissance

Au 31 décembre 2017, les encours d'épargne salariale (plans d'épargne salariale + Perco) se sont établis à 131,5 milliards d'euros. Par rapport à la fin 2016, la progression de + 7,3 % s'explique principalement par l'effet marché positif sur un an, indique l'enquête annuelle de l'Association française de la gestion financière (AFG).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Perco : 2,4 millions de salariés en profitent

Le nombre de comptes de porteurs d'épargne salariale (PEE et Perco) est de plus de 10,3 millions à fin 2017. Le nombre de salariés détenteurs d'un Perco continue à progresser pour atteindre 2,4 millions (+ 11 % sur un an).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Assurance-vie : la collecte reprend des couleurs

Pour le mois de mars, la collecte nette s'établit à 1,5 milliard d'euros. Le montant des cotisations collectées au cours des trois premiers mois de 2018 est de 36,3 milliards d'euros (34,1 milliards d'euros sur la même période en 2017). L'encours des contrats d'assurance-vie s'élève à 1 681 milliards d'euros à fin mars 2018, en progression de 2 % sur un an.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Et sur Twitter...

Afer (@afer_asso), le 12 mai : «Comment comparer et choisir une #assurance-vie ? L'Afer vous guide : https://www.afer.asso.fr/reponse/comment-comparer-les-assurances-vie/... #épargne #Afer» Groupe Crystal (@GroupeCrystal), le 7 mai : «#Epargne Au premier trimestre, la collecte de l'assurance-vie a été inférieure de 1 milliard d'euros à celle du #LivretA https://bit.ly/2vMB34e»
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Taux moyens de trois catégories de fonds euros

Les fonds en euros dynamiques et les fonds en euros immobiliers ont presque toujours mieux performé que les fonds en euros classiques au cours de ces dernières années. Good Value for Money estime les performances de ces différentes catégories de fonds comme suit (rendements nets de frais et bruts de prélèvements sociaux).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Les UC ont un coût non négligeable

Dans son Benchmark 2018 des frais de gestion internes aux unités de compte, Good Value for Money indique que d'une manière générale, les unités de compte prélèvent des frais bien plus élevés que les fonds en euros. Un épargnant ayant investi sur une unité de compte actions dans une assurance-vie se verra donc déduire, en moyenne, annuellement : 0,90 % au titre des frais de gestion du contrat, et 2,10 % au titre des frais de gestion internes au support, soit 3 % au global. Il faut donc que l'UC dans laquelle l'épargnant investit progresse d'au moins 3 % par an pour que le souscripteur d'un contrat d'assurance-vie préserve son capital (brut d'inflation).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Un client mauvais joueur

Par l'intermédiaire d'un CGPI du sud de la France, M. X. souscrit le 19 avril 2007 un contrat d'assurance-vie Skandia Archipel sur lequel il a effectué un versement initial de 150 000 € en ayant choisi un support en euros. Puis, le 7 août 2007, il arbitre vers des unités de compte. L'année 2008 arrive et certaines UC perdent plus de 40 %. M. X. se plaint alors d'une perte de valeur du capital investi et d'irrégularités lors de la souscription du contrat, il a assigné l'assureur et le CGPI, notamment afin de faire constater l'inexistence ou la nullité du contrat. Rappelons qu'entre-temps la valeur de son contrat était passée à plus de 188 000 € avant de chuter par la suite à 138 000 €. Les juges déboutent le client et reconnaissent que l'assureur a donné en temps utile toutes les informations nécessaires au client. Outre ses frais d'avocat, le client a été condamné à verser à la société Apicil Life la somme de 3 000 € au titre de l'article 700 du NCPC pour les frais d'avocat supportés par la compagnie d'assurance (Cour de cassation, 2e chambre civile, 8 mars 2018, pourvoi n° 17-10864).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Les contrats d'épargne-retraite ne font pas recette

Pour la majorité des épargnants, être propriétaire de son logement est le meilleur choix pour préparer sa retraite. L'épargne-retraite reçoit l'assentiment de 20 à 33 % des sondés, selon leur catégorie professionnelle.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Référencement

Récemment lancé par Inocap Gestion, le fonds Quadrige Multicaps (cf. Investissement Conseils n° 811, mai 2018, page 21) est d'ores et déjà référencé sur les plates-formes : BNP Paribas Cardif, Finaveo, Generali Patrimoine, Sélection 181, AG2R La Mondiale, Ageas, AEP, CD Partenaires et Nortia.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Belle première année

Près d'un an après son lan-cement, le fonds Groupama Axiom Legacy 21 franchit la barre des 350 millions d'euros d'encours sous gestion. La gestion de ce fonds investi en dettes subordonnées financières est déléguée par Groupama Asset Management à Axiom Alternative Investments.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


FinTech

Qwil Messenger est la première FinTech à rejoindre Cobalt, le programme d'intégration de Schrodes. Qwil Messenger est une plate-forme de messagerie instantanée sécurisée, qui permet aux entreprises et aux clients de toutes les juridictions de communiquer directement par le biais d'une seule application, tout en répondant aux exigences de confidentialité et de protection des données auxquelles sont confrontées les entreprises internationales.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Toujours en croissance

Les actifs sous gestion de Tikehau Capital s'élevaient à 14,2 milliards d'euros au 31 mars dernier, soit une croissance de 3 % sur lors du premier trimestre 2018.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Et sur Twitter...

AMF (@AMF_actu), le 3 mai : «Protection des épargnants : l'action de l'@AMF_actu a permis la fermeture de 138 adresses internet de sites illégaux de #trading sur le #forex et les #optionsbinaires en 3 ans. https://bit.ly/2rfcNDo.»
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Une fusion finalisée

Frankfurt-Trust Investment-Gesellschaft mbH a fusionné avec Oddo BHF Asset Management GmbH le 30 avril. Avec un encours cumulé de près de 61 milliards d'euros, Oddo BHF Asset Management devient le troisième plus grand acteur indépendant de la gestion d'actifs européen. Le groupe confirme son ambition sur le marché allemand et son engagement dans le métier de la gestion d'actifs. Le développement de l'ensemble des expertises de gestion est un objectif central de cette fusion (actions, obligations et allocation d'actifs). Après l'acquisition mi-avril d'ACG Capital par le groupe Oddo, Oddo BHF AM compte désormais près de 300 collaborateurs et trois centres d'investissement, à Paris, Düsseldorf et Francfort. En parallèle, la société intègre de plus en plus les critères ESG au sein de ses portefeuilles. 70 % des clients d'Oddo BHF AM sont de grands acteurs institutionnels, tels que des compagnies d'assurance et des fonds de pension, et près de 30 % sont des banques privées et des distributeurs.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Accompagnement dans l'allocation

Morningstar a lancé Manager Selection Services (MSS), une activité qui se décline en trois services ayant pour objectif d'aider les professionnels à servir de meilleurs résultats à leurs clients, à réduire les coûts et à respecter des exigences réglementaires et de gouvernance toujours plus élevées. L'offre comprend : - des listes de fonds : mise à disposition et actualisation de listes des meilleurs fonds notés par Morningstar sur toutes les grandes classes d'actifs ; - des services de transfert : analyse holistique des listes de fonds existantes et recommandations destinées à améliorer les résultats de long terme pour les investisseurs ; - des portefeuilles modèles : accès à des portefeuilles multi-actifs internationaux, qui s'appuient sur l'expertise de Morningstar en matière d'allocation d'actifs et de sélection des gérants. Ces portefeuilles peuvent être adaptés aux questionnaires de tolérance au risque ou aux outils de gestion du risque de Morningstar.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Un FCPR éligible à l'assurance-vie

Présent sur le marché du Private Equity depuis quinze ans (plus de quarante véhicules d'investissement créés), Alto Invest vient de lancer Alto Avenir. A travers ce FCPR (part A : FR0013321882), dont le minimum de souscription est fixé à 10 000 euros, Alto Invest «démocratise l'accès au Private Equity et permet aux investisseurs particuliers d'accéder à une classe d'actifs habituellement réservés aux investisseurs institutionnels». Le fonds vise des entreprises opérant sur des megatrends, sans limite sectorielle : des services aux personnes à l'industrie 4.0, en passant par la santé ou la transition énergétique. Alto Invest bénéficie, d'ailleurs, de domaines d'expertises élargis grâce à son rapprochement avec Eiffel Investment Group, acteur important en matière d'investissement d'impact et dans le financement de la transition énergétique. Le fonds sera investi en actions et obligations convertibles. Les souscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 juin 2019 (pro-rogeable de trois mois) et le fonds a une durée de vie de huit ans minimum (soit au plus tard jusqu'au 31 décembre 2025), prorogeable deux fois un an.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Le monde de demain

Rédigé par l'ancien banquier Pascal Ordonneau, au beau milieu d'un mouvement pareil au torrent qui s'écoule, ce livre questionne beaucoup, rassemble un grand nombre d'expériences et propose des points d'ancrage. L'étonnement et l'enthousiasme ne le cèdent pas à un regard critique. Avant que le torrent change en un fleuve tranquille, questions, doutes, ratages, découvertes, nouvelles visions sociales, démocratie rénovée et nouveaux modèles économiques auront été charriés. Les voici, dans ce livre, telles qu'ils préfigurent le monde de demain. Monnaies cryptées et blockchain : la confiance est-elle un algorithme ?, de Pascal Ordonneau, édition Arnaud-Franel, collection Finance d'aujourd'hui, 240 pages. Un livre à retrouver dans la rubrique «Librairie du patrimoine», page 79, au prix de 20,50 € (frais de port inclus pour la France métropolitaine).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


De l'autre côté des Alpes

La Financière de l'Echiquier a renforcé sa présence en Italie, avec la nomination d'Alessandro Arrighi au poste de Country Manager. Installée dans ce pays depuis plus de douze ans, LFDE y déploie une gamme essentiellement actions et diversifiés. Sous l'impulsion du partenariat récemment noué entre LFDE et le groupe Primonial, l'offre produits s'est enrichie de solutions de taux.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Low Carbon

Morningstar a lancé le Portfolio Carbon Risk Score. Cet indicateur permet d'évaluer l'exposition des fonds au risque carbone. Les portefeuilles affichant les scores les plus bas en matière de risque carbone et d'exposition aux énergies fossiles obtiennent ainsi le label Low Carbon Designation. Pour le calculer, Morningstar s'appuie sur l'évaluation du risque carbone de Sustainalytics, spécialiste indépendant de la recherche et de la notation sur les critères ESG.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Pédagogie

BNP Paribas a lancé Investo, une application ludique et pédagogique dédiée à l'épargne financière.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Vers les instits

La Financière responsable a recruté Arielle Cressent au poste de responsable de la clientèle, membre du comité de direction. Elle accompagne le développement de la clientèle institutionnelle et participer à la montée en puissance des partenariats de distribution à destination de la clientèle privée.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Et sur Twitter...

DNCA (@dnca), le 18 mai «Commentaire #marchés "Le ralentissement européen est désormais acté et peu de prévisionnistes envisagent un niveau de croissance proche de 2,5 % pour 2018". Igor de #Maack.»
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


10e FCPR

123 IM vient de lancer son dixième FCPR, 123 Corporate. Ce fonds sera investi en obligations non cotées émises par des PME et ETI, principalement françaises, des secteurs de l'économie présentielle : hôtellerie, dépendance-santé, écoles privées et immobilier. Les rendements servis par les obligations non cotées sont compris entre 7 et 14 % bruts, pour des maturités de trois à six ans. Accessible à partir de 5 000 euros, ce FCPR éligible au PEA-PME et à l'assurance-vie vise une taille de 15 à 20 millions d'euros, pour un objectif de rendement annuel supérieur à 7 % net et une échéance cible en 2024. Les souscriptions sont ouvertes jusqu'au 19 octobre prochain, voire jusqu'au 19 avril 2019, en cas de prorogation de la période de souscription.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Ça bouge chez les asset managers

Sous réserve de l'approbation du conseil de surveillance prévu en juin, Pascale Auclair devrait intégrer le directoire du groupe La Française au côté de Xavier Lépine (président) et Patrick Rivière (directeur général), et être nommée secrétaire général. Elle succédera à Pierre Lasserre et prendra les responsabilités du contrôle interne & conformité, des risques opérationnels & data protection, du juridique et des contrôles des risques groupe. Elle a commencé sa carrière en 1983 à la Société générale comme gérante de fonds obligataires, puis a exercé chez Bafip, Cheuvreux de Virieu. En 1992, elle rejoint Groupama comme responsable de la gestion de taux, puis est associée en 1994 à la création de la filiale dédiée à la gestion d'actifs et au développement vers une clientèle externe. En 1998, elle prend la responsabilité des équipes de gestion obligataire et diversifiée, et devient, en 1999, membre du directoire de Groupama AM, puis directeur général adjoint. En 2006, Pascale Auclair rejoint LFP Investissements comme directeur de la gestion puis, lors de la fusion avec le Groupe UFG, est nommée directeur de la gestion et directeur général de LFP. Ses responsabilités en tant que président du directoire de La Française AM seront assurées par Patrick Rivière, avec Jean-Luc Hivert et Laurent Jacquier-Laforge, qui seront respectivement directeur général, CIO fixed income & cross asset et directeur général, CIO actions. De son côté, Pierre Lasserre devient conseiller du président, plus particulièrement sur le pôle La Française GIS où il est président du conseil de surveillance. Lazard Frères Gestion a renforcé son équipe obligataire avec les recrutements d'Eléonore Bunel, comme directeur de la gestion taux, d'Alexis Lautrette, comme gérant-analyste sur les dettes financières. Eléonore Bunel a pour mission de déployer la gamme obligataire, en vue d'anticiper l'évolution de la demande dans un contexte de remontée des taux. Elle encadre une équipe de huit gérants-analystes. Elle a travaillé plus de quinze ans en tant que gérante-analyste crédit au sein du département taux d'Axa IM. Alexis Lautrette, spécialiste des dettes hybrides corporate et financières, participe notamment à la gestion des fonds Lazard Crédit Fi et Lazard Capital Fi gérés par François Lavier. Il a débuté sa carrière en 2009 dans la gestion actif-passif et l'actuariat en tant que consultant, puis responsable d'activité chez Pro BTP. En 2012, il rejoint la Financière de la Cité comme ingénieur financier. En 2015, il participe au lancement, puis devient gérant d'un fonds de dettes hybrides corporate et financières. Amundi a nommé Yerlan Syzdykov comme responsable mondial des marchés émergents. La plate-forme Emerging Markets d'Amundi gère plus de 40 Md€ et regroupe soixante-dix professionnels de l'investissement. Il succède à Mauro Ratto qui a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière. Yerlan Syzdykov a commencé sa carrière en tant qu'analyste actions émergents chez Renaissance Capital, à Moscou. Il a ensuite travaillé pour plusieurs sociétés, à Londres et à Paris, sur les marchés émergents, avant de rejoindre, en 2000, Pioneer Investments où il a notamment dirigé la division Emerging Markets Bond & High Yield. En juillet 2017, il était nommé responsable adjoint de la plate-forme marchés émergents d'Amundi. Vestathena a recruté Didier Lorre au poste nouvellement créé de directeur de la distribution externe. Didier Lorre était précédemment directeur commercial chez Amilton AM. Durant sa carrière, il a également exercé chez Orangina France, Invesco AM et Swan CM.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Deux nouvelles offres chez Oddo BHF

Oddo BHF a lancé deux nouveaux supports immobiliers. La SCI Allianz Value Pierre a été conçue en partenariat avec Allianz et est gérée par Immovalor Gestion. Elle est disponible au sein des contrats Génération Vie, sans limite de montant. Investie avec un effet de levier de 30 % sur la poche immobilier physique, composée de bureaux et de commerces à Paris et en grande couronne, la SCI Allianz Value Pierre vise un rendement net supérieur à 4 %. Sa valorisation est mensuelle et elle dispose d'une garantie de rachat par Allianz. L'objectif est de collecter 100 millions d'euros sur ce support. Le FPCI White Stone Value a, quant à lui, été conçu avec LBO France et est distribué exclusivement via les CGPI. La stratégie mise en oeuvre consiste à acquérir des biens immobiliers de tous types avec une décote de 30 à 40 %, principalement localisés dans le Grand Paris ou en province, de les revaloriser pour ensuite les revendre, avec une plus-value significative, à des SCPI ou autres véhicules d'investissement en recherche de produits «finis». Le client final dispose avec ce produit d'une alternative aux SCPI et bénéficie d'une expertise jusqu'à présent réservée aux investisseurs institutionnels, tout en excluant son investissement de l'assiette de l'IFI.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Immobilier de commerce : des perspectives nuancées

Selon Cushman & Wakefield, le premier trimestre 2018 annonce des perspectives nuancées pour le marché français de l'immobilier de commerce. 1 million de m2 commerciaux sont attendus en 2018, 17 % de moins qu'annoncé début 2017 (1,2 million). Ce chiffre reste toutefois relativement ambitieux, compte tenu de la maturité du marché français et de l'évolution du paysage économique actuel. Le renouvellement du parc devrait être alimenté principalement par les retail parks (77 %) pour lesquels les créations restent majoritaires, portant sur les trois quarts des inaugurations prévues. A l'inverse, les centres commerciaux vont se concentrer pour près de la moitié sur l'optimisation d'actifs existants (extensions et restructurations). Quelques projets de création d'envergure devraient marquer cette année, à commencer par le centre commercial Le Prado qui vient d'ouvrir ses portes à Marseille sur 23 000 m2 de commerces. Dans un marché où vendeurs et acquéreurs peinent encore à faire converger attentes et intérêts, le volume de près de 630 millions d'euros investi au premier trimestre en commerces apparaît tout à fait honorable, avec une part du commerce qui s'élève à 16 % de la totalité des volumes investis. Les performances de ce trimestre ont été portées par 2 transactions supérieures à 100 millions d'euros et une dizaine d'opérations de plus de 20 millions d'euros. «Le marché reste dynamique, grâce aux nombreuses transactions portant sur des petits volumes qui continuent d'alimenter le fonds de roulement dans l'attente d'une reprise significative de l'activité sur les actifs core», indique Vanessa Zouzowsky, Head of Capital Market Retail de Cushman & Wakefield. Néanmoins, au-delà de la quantité de mètres carrés qui sera apportée au parc existant, la morphologie de ces nouveaux actifs a fortement évolué ces dernières années et contribue à modifier les contours du paysage commercial actuel. Christian Dubois, Head of Retail Services France, précise que «les mutations sociologiques s'étendent aux centres commerciaux qui deviennent pluridisciplinaires. Ils se transforment en lieux de vie où la notion de besoin est remplacée par l'envie : tester, goûter, tenter, consommer, pratiquer. Face à l'ascension du e-commerce, la recherche d'expérience se transforme en véritable moteur du centre commercial de demain, où la qualité devrait prendre le pas sur la quantité».
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Nominations

Le Crédit foncier a nommé Laurent Mignon en tant que membre et président du conseil d'administration, en remplacement de François Pérol, démissionnaire. Agé de 54 ans, il est directeur général de Natixis depuis mai 2009, fonction qu'il quittera fin mai pour prendre la présidence du directoire du groupe BPCE le 1er juin 2018 en remplacement de François Pérol. Il est également membre du comité de direction générale du groupe BPCE depuis 2009 et membre du directoire depuis 2013, président de Coface et de Natixis IM, et administrateur référent de Peter J. Solomon Company à New York. Par ailleurs, il est administrateur d'Arkema. Diplômé de HEC en 1986, il a exercé pendant plus de dix ans à la banque Indosuez. En 1996, il rejoint la banque Schroders à Londres, puis les AGF en 1997 comme directeur financier. Il est nommé membre du comité exécutif en 1998, directeur général adjoint en charge de la banque AGF, d'AGF AM et d'AGF Immobilier en 2002, puis directeur général délégué en charge du pôle vie et services financiers et de l'assurance-crédit en 2003. Sofidy, société de gestion de fonds immobiliers a recruté Bastien Marguerite, 27 ans, en tant que directeur de cabinet de l'équipe de direction. Il est ainsi rattaché directement à Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy. Il travaillera aux projets de développement de la société et apportera son expertise notamment sur les plans financier, juridique, réglementaire et social, et participera à la définition de la stratégie et au développement de la société. Il a commencé sa carrière en 2012 en tant que chargé de mission dans le cabinet de Frédéric Cuvillier, alors ministre délégué aux Transports, à la Mer et à la Pêche, puis collaborateur parlementaire de celui-ci jusqu'en 2017. Il exerce en parallèle une activité de juriste en droit public au sein du cabinet Mialot Avocats durant l'année 2016. Diplômé de SciencesPo Paris, Bastien Marguerite est titulaire d'un master en Affaires publiques et d'un master en Droit économique, et a suivi une formation à la profession d'avocat à l'Ecole de formation des barreaux du ressort de la Cour d'appel de Paris (EFB).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Hausse de prix

Le prix de souscription de la part de PF Grand Paris de Perial Asset Management est porté de 469 € à 492 € depuis le 2 mai, soit une hausse de 4,9 %. Les autres conditions de souscription de parts demeurent inchangées.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Le Girardin prolongé

Dans le cadre des assises de l'Outre-mer, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, a fait savoir que le dispositif fiscal d'aide à l'investissement Girardin, qui doit prendre fin en 2020, serait prolongé jusqu'en 2025, voire 2030. Les assises se clôtureront par la remise d'un livre bleu outre-mer courant du mois de juin au président de la République.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Primofamily

Primonial REIM propose une nouvelle SCPI, Primofamily. Le portefeuille du fonds sera constitué majoritairement d'immobilier résidentiel et accessoirement de commerces et d'immobilier de service de proximité, le tout dans des métropoles, capitales, villes ou quartiers parmi les plus dynamiques d'Europe. Le prix de la souscription est fixé à 191 € pour une part, avec un minimum de 10 parts, soit 1 910 € (valeur de retrait : 173,52 € pour une part).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Une offre 100 % digitalisée

Le groupe La Française a développé une plate-forme pour démocratiser l'investissement en SCPI à travers une solution 100 % digitale, Moniwan. Les épargnants peuvent choisir leur investissement et souscrire intégralement en ligne. Accessible dès 252 €, l'épargnant choisit sa formule en fonction de son projet de vie.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


30 M€

Anaxago, pionnier français du financement participatif en capital, a réuni, en 2017, 30 M€ pour financer 46 nouvelles participations dans l'immobilier et dans les start-up. Avec plus de 5 000 investisseurs actifs, la société a réalisé plus en 2017 plus de 20 % de sa collecte auprès d'investisseurs professionnels. La plate-forme a réalisé un chiffre d'affaires de près de 3 M€ en 2017 et un résultat net positif.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Une association de défense des distributeurs

L'Association française de l'immobilier locatif (Afil) vient de voir le jour. Elle a pour objectif de représenter les distributeurs de l'immobilier locatif et de peser dans les débats auprès des pouvoirs publics. Outre ces missions de représentation, l'Afil s'inscrit également dans une démarche qualité via un label destiné à certifier une démarche qualité en conformité avec les exigences d'un cahier des charges qui intègre une grille d'analyse multidimensionnelle appliquée à l'emplacement, l'opération et le conseil. L'Afil compte également développer ses missions dans le cadre de la formation. Les membres de l'Afil sont des professionnels de la distribution d'immobilier locatif qui constituent le premier cercle d'adhérents, tandis que les promoteurs et associations professionnelles du secteur (comme l'Anacofi-Immo) en sont les partenaires. De leur côté, les investisseurs trouvent au sein de l'Afil l'information qu'ils recherchent, ainsi que des solutions de médiation le cas échéant. Philippe Rochereau (ex-H2O Participations au sein duquel il a notamment participé à la création de l'outil Leemo récemment cédé au groupe Foncia), en assure la présidence. Au sein du bureau de l'Afil se trouve également Renaud Cormier, directeur général de Théséis, qui est le vice-président de l'association, Christophe Dupré (AS & Associés), ainsi que Sébastien Le Goascoz (directeur général d'Izimmo). L'Afil organise le 28 juin prochain de 14 heures à 18 heures, dans les salons des vedettes de Paris au pied de la Tour Eiffel, un colloque autour des enjeux majeurs du marché de l'immobilier locatif. Deux tables rondes sont au programme. La première abordera les évolutions réglementaires et la seconde, la révolution digitale et l'immobilier neuf. Les inscriptions sont d'ores et déjà possibles sur le site www.afil.immo, rubrique événement.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


La France en 8e place au niveau européen

Fin 2017, les encours de crédits immobiliers s'élevaient à près de 6 400 milliards d'euros, soit une hausse annuelle de 4,3 %, et de 13 % sur les cinq dernières années (2012-2017), selon la dernière étude du Crédit Foncier sur le crédit immobilier résidentiel dans les 28 pays de l'Union européenne. C'est en Europe du Nord (Danemark, Finlande, Irlande, Royaume-Uni et Suède, soit 18 % de la population européenne) que les ménages sont les plus endettés (33 % du total des crédits immobiliers en Europe). L'encours moyen par ménage propriétaire s'élève à 81 800 euros, soit deux fois la moyenne européenne. L'Europe du Centre-Ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Luxembourg et Pays-Bas, soit 37 % de la population) représente 46 % des encours de crédits immobiliers de l'Union européenne, avec un encours moyen par ménage propriétaire de 56 800 euros, soit 37 % de plus que la moyenne européenne. La France se situe dans une position médiane, au 8e rang européen avec un encours par ménage propriétaire égal à 51 700 euros, proche de celui de son voisin allemand. Par ailleurs, la France affiche les taux d'intérêt de crédit immobilier les plus attractifs parmi les grands pays européens : 1,56 % au second semestre 2017, à comparer à 1,83 % en Allemagne, 1,92 % en Espagne, 2,05 % au Royaume-Uni et 2,42 % aux Pays-Bas.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Assises de la pierre-papier le 11 juin

C'est le 11 juin prochain que se tiendra la 7e édition des Assises de la pierre-papier au Méridien Etoile, Paris XVIIe. Elle s'ouvrira par la conférence plénière ayant pour thème «Immobilier, vers un nouveau cycle ?» avec pour intervenants Gilles Chamignon, directeur général de Paref Gestion, Christian de Kerangal, directeur général de l'Ieif, et Laurent Vimont, président de Century 21. Elle se clôturera par la conférence plénière des grands acteurs qui réunira autour du thème «Les actifs immobiliers en pleine mutation» et sous la modération de Guy Marty, président d'honneur de l'Ieif, Jean-Marc Coly, directeur général d'Amundi Immobilier, Méka Brunel, directrice générale de Genica, et David Lacombled, président de la Villa Numéris. Ce sera également l'occasion d'assister à la remise des prix Technologie et innovation immobilière et Pierre-papier/investissement immobilier. Huit ateliers sont également proposés tout au long de cette journée. Renseignements : www.lesassisesdelapierrepapier.fr
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Déductibilité des dépenses de travaux

Le ministère de l'Economie et des Finances a apporté de nouvelles précisions quant aux conditions de déductibilité des dépenses de travaux pour la détermination du revenu net foncier imposable au titre des années 2018 et 2019, qui dépendent de la nature «récurrente» ou «pilotable» des charges concernées. Ainsi, pour les charges dites récurrentes échues en 2018, c'est-à-dire celles que le bailleur doit supporter chaque année à raison du bien loué et sur l'échéance desquelles il ne peut influer, elles ne seront admises en déduction qu'au titre de cette même année, nonobstant leur date de paiement. Il s'agit des dépenses mentionnées aux a bis, a quater et c à e bis du 1° du I de l'article 31 du CGI (primes d'assurance, appels des quotes-parts du budget annuel voté par la copropriété, honoraires des gestionnaires de biens, taxes foncières, notamment). Quant aux charges dites pilotables, c'est-à-dire les dépenses de travaux mentionnées aux a, b et b bis du 1° et aux c à c quinquies du 2° du I de l'article 31 du CGI, elles sont intégralement déductibles, dans les conditions de droit commun, pour la détermination du revenu net foncier de 2018, pour celles payées en 2018. Quant aux dépenses de travaux (pilotables) payées au cours de l'année 2019, leur déductibilité est égale à la moyenne de ces mêmes charges supportées sur les années 2018 et 2019 (règle dite de la moyenne). Toutefois, pour tenir compte des situations subies dans lesquelles le contribuable n'a pas la possibilité de choisir la date de réalisation, entre 2018 et 2019, des dépenses de travaux, la déductibilité intégrale des travaux payés en 2019 est maintenue pour les travaux d'urgence rendus nécessaires par l'effet de la force majeure ou décidés d'office par le syndic de copro-priété en application de l'article 18 de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 et pour les travaux effectués sur un immeuble acquis en 2019. Ces dispositions dérogatoires des dépenses de travaux concernent également les immeubles classés ou inscrits au titre des monuments historiques ou ayant reçu le label délivré par le Fondation du patrimoine en application de l'article L. 143-2 du code du patrimoine. Les propriétaires de monuments historiques et assimilés qui réalisent, en 2019, des travaux à la suite du classement, de l'inscription ou de la labellisation de leur immeuble lors de cette même année peuvent donc déduire intégralement les travaux payés en 2019 et réalisés sur des immeubles classés, inscrits en 2019 au titre des monuments historiques ou ayant reçu en 2019 le label délivré par la Fondation du patrimoine. Ces modalités dérogatoires s'appliquent également aux charges foncières, admises en déduction du revenu global, supportées par les propriétaires d'immeubles classés ou inscrits au titre des monuments historiques ou ayant reçu le label délivré par la Fondation du patrimoine et qui s'en réservent la jouissance. Référence : Rép. Morisset n° 02728, JO Sénat du 17 mai 2018, p. 2358.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Transmission de patrimoine

Une proposition de loi visant à rétablir les facilités de transmission du patrimoine a été enregistrée à la présidence de l'Assemblée nationale le 9 mai. L'abattement fiscal, pour les donations ou succession en ligne directe entre parent et enfant, serait porté de 100 000 € à 159 325 €. Cet abattement serait applicable tous les dix ans, au lieu des quinze ans actuellement. Ce délai serait également applicable aux donations de sommes d'argent exonérées d'impôts dans la limite de 31 865 €. Enfin, il est envisagé de rétablir la réactualisation annuelle des abattements, suivant ainsi l'évolution du taux d'inflation.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


IFI : date limite au 15 juin

Les contribuables pourront déposer leur déclaration IFI dématérialisée ou papier jusqu'au 15 juin inclus, sans que cela n'entraîne l'application d'une sanction pour retard déclaratif. En effet, le BoFip relatif à l'impôt sur la fortune immobilière, qui commente les dispositions relatives à cet impôt, sera disponible au plus tard le 8 juin.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Helvet Immo

La Cour de cassation écarte le caractère abusif de la clause d'indexation du montant du remboursement du prêt sur la variation du taux de change euro/franc suisse. Elle retient que l'appréciation du caractère abusif des clauses, au sens de l'article L.132-1, devenu L. 212-1 du code de la consommation, ne concerne pas celles qui portent sur l'objet principal du contrat, pour autant qu'elles soient rédigées de façon claire et compréhensible (Cass. 1re Civ du 3 mai 2018, n° 17-13593).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Madelin

Le président d'une société d'exercice libéral à forme anonyme (SELAFA) ou d'une société d'exercice libéral par actions simplifiée (SELAS) qui exerce au sein de la société, en plus de son mandat de président du conseil d'administration, une activité professionnelle, peut déduire les cotisations à son contrat Madelin (CE, 8 décembre 2017, n° 409429).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Action de groupe

Le tribunal de grande instance de Nanterre a jugé irrecevable l'action menée par l'UFC-Que Choisir contre Foncia, jugeant que cette action n'entrerait pas dans le champ d'application de l'action de groupe. L'association de consommateurs accuse Foncia d'avoir facturé, pendant cinq ans, à près de 320 000 locataires des quittances de loyer, sous la dénomination «frais d'avis d'échéance» à hauteur de 2,30 € par mois, alors que la facturation des quittances de loyer est interdite depuis 2006 (TGI Nanterre du 14 mai 2018, RG n° 14/11846).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


PAS

Bercy a mis à jour sa doctrine concernant le prélèvement à la source avec des précisions sur son champ d'application, le calcul du prélèvement, les modalités d'application de l'acompte et le prélèvement à la source des contributions et prélèvements sociaux.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Opération finalisée

Indosuez Wealth Management a finalisé l'acquisition de 94,1 % de Banca Leonardo, leader italien de la gestion de fortune. Cette opération, annoncée fin 2017, consolide la présence de la banque en Italie. L'association de ces activités permettra de réunir deux-cent-trente employés déployés dans la péninsule au service des clients dans six villes. Le total de ses encours en Italie devrait ainsi atteindre environ 7 milliards d'euros.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Association

Neuflize OBC et La Financière de l'échiquier viennent de signer un partenariat exclusif pour leur clientèle privée.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


A la direction

Renzo Evangelista a été nommé directeur de la banque privée d'Edmond de Rothschild. Dans le même temps, Stéphane Pardini, jusque-là directeur délégué de la banque privée au côté de Renzo Evangelista, a été nommé directeur de la banque privée d'Edmond de Rothschild (Europe).
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Sponsoring

Le groupe Crystal - Expert & Finance a choisi Skema Business School pour s'engager en tant que corporate sponsor du mastère spécialisé Manager en gestion de patrimoine financier. Ce programme prépare à des carrières nationales et internationales de gestionnaires de patrimoine.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Et sur Twitter...

AMF (@AMF_actu), le 17 mai : «[Conférence de presse] De janvier à avril, 700 sollicitations de notre centre Epargne Info Service concernant les crypto-actifs, dont près de 250 réclamations pour près 9 millions d'euros de pertes. L'@AMF_actu reste mobilisée».
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Du mouvement chez les partenaires des CGPI

Gilles Grenouilleau a rejoint France Valley en tant que directeur associé. Il travaille depuis plus de vingt ans dans la gestion de patrimoine et dans la gestion d'actifs. Il débute sa carrière aux AGF Assurfinance en qualité de manager et rejoint en 2001 le groupe UFG comme directeur des relations en charge du développement des réseaux extérieurs (CGPI, réseaux et plates-formes), puis occupe le poste de directeur commercial de La Française AM Partenaires. Depuis 2013, Gilles Grenouilleau était directeur général de CD Partenaires et directeur commercial retail du groupe La Française. Gilles Grenouilleau a suivi un cursus en gestion des ressources humaines au Celsa et à la Reims Management School (MBA). Chez UAF Life Patrimoine, trois nominations ont été annoncées. Daniel Collignon, 63 ans, est nommé directeur général. Diplômé de Polytechnique, il débute sa carrière, en 1976, à la commission de contrôle des assurances du ministère de l'Economie et des Finances, en tant que commissaire contrôleur des assurances. En 1982, il rejoint la Fédération continentale, devenue groupe Generali. Il y est nommé directeur général en 1992. En 2006, Daniel Collignon intègre le groupe April au poste de président-directeur général d'April groupe vie-épargne, d'Axeria-Vie qu'il crée, d'April Patrimoine et d'ISR Courtage. Il intègre le groupe Crédit agricole en 2010 au moment du rachat, par Crédit agricole assurances, d'April Patrimoine et d'Axeria-Vie qui deviendront respectivement UAF Life Patrimoine et Spirica. Jérôme Lamarque est nommé directeur commercial d'UAF Life Patrimoine. Titulaire d'un DU Expert en gestion de patrimoine de l'Aurep, il débute sa carrière en 2000 chez Actus Advertising en tant que responsable media. En 2003, il rejoint DI Régie, la régie publicitaire du groupe LVMH, où il occupe le poste de directeur de clientèle pour les publications financières (Investir Hebdo, Investir Magazine et Challenges). En 2006, il est nommé directeur commercial de la régie intégrée de La Vie financière, puis en 2009, directeur commercial d'Option Finance Expertise et d'AOF. Jérôme Lamarque rejoint LifeSide Patrimoine en 2009 au poste de responsable commercial régional. Au moment du rapprochement de LifeSide Patrimoine et UAF Patrimoine en 2015, il est nommé responsable du pôle Paris d'UAF Life Patrimoine. Patricia Bastin est nommée directrice de l'offre d'UAF Life Patrimoine. Titulaire d'un Dess Droit des assurances de l'Institut des assurances de Lyon, elle débute sa carrière en 2006 chez MMA au poste de commercial, chargée du développement de l'épargne. Fin 2006, elle intègre April Patrimoine en tant que conseillère, puis responsable commerciale, en charge de l'organisation de campagne et de promotion des solutions d'assurance-vie, d'épargne-retraite et de défiscalisation. En 2013, Patricia Bastin est nommée responsable du développement commercial de LifeSide Patrimoine (ex-April Patrimoine). A l'occasion du rapprochement de LifeSide Patrimoine et UAF Patrimoine en 2015, elle est nommée directrice commerciale adjointe d'UAF Life Patrimoine, en charge du pilotage de l'équipe communication et responsable des opérations commerciales et de la mise en marché.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Le point sur les CIF

L'AMF a rendu son rapport annuel. L'occasion de dresser un bilan de l'activité des CIF. Pour la troisième année consécutive, les CIF ont vu leur activité progresser. Ces derniers ont déclaré, en 2017, au titre de leur activité 2016, un chiffre d'affaires total de 2,6 Md€, en hausse de 17 % par rapport à l'exercice précédent. La part d'activité relevant du statut de CIF telle que déclarée par les acteurs s'élève à 785 M€ (+ 22 %). La hausse du chiffre d'affaires total provient essentiellement des acteurs les plus importants, puisqu'une progression de près de 33 M€ (83 % de la hausse) est constatée au sein des 25 premiers acteurs. Au 31 décembre, 5 232 CIF étaient immatriculés auprès de l'Orias, contre 5 044 un an plus tôt.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Affaire Maranatha : l'AMF sanctionne un cabinet

L'AMF a infligé 300 000 € d'amende au cabinet Conseil Patrimoine Finance (CPF) qui a commercialisé les produits du groupe hôtelier Maranatha. Ses cogérants ont également écopé d'amendes allant de 30 000 à 100 000 €.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Levée de fonds

Editée par CrossQuantum et créée fin 2015 à l'initiative de Swiss Life, l'application mobile LaFinBox a réalisé une levée de 10 millions d'euros supplémentaires auprès du groupe Swiss Life.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Des ambitions affirmées

Upsideo vient de changer d'identité visuelle. Bien connu sur le marché des CGP, l'éditeur de solutions réglementaires et de dématérialisation des process métiers (connaissance client, lutte contre le blanchiment, devoir de conseil, RTO, agrégation, souscription de contrats d'assurance-vie, etc.) compte ainsi «afficher son ambition et poursuivre sa dynamique de dévelop- pement sur le marché des institutionnels». En effet, la société opère sur l'ensemble des intervenants dans les domaines financiers et assurantiels, aussi bien en France qu'à l'international, en particulier en Europe. Upsideo annonce d'ailleurs finaliser la signature d'un accord avec un acteur d'envergure mondiale situé au Luxembourg. Enfin, Upsideo affirme également être désormais en mesure d'intégrer la blockchain dans ses solutions et compte devenir un acteur de référence sur la partie réglementaire qui y est liée.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


En hausse

Harvest enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 10,6 % à 6,7 millions d'euros lors du premier trimestre 2018.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Des services renforcés

Pour accompagner ses adhérents dans leur obligation réglementaire relative à la médiation de la consommation, la CNCGP (Chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine) a signé une convention cadre avec le CMAP (Centre de médiation et d'arbitrage de Paris). Ce chantier mené par la commission RCP (responsabilité civile et professionnelle) répond aux exigences que s'était fixées l'association : - un coût de médiation dorénavant maîtrisé ; - un médiateur unique pour l'ensemble des activités de CGP (hormis le conseil en investissements financier pour laquelle le recours au mé- diateur public de l'AMF est obligatoire) ; - une médiation non engageante pour le CGP qui peut refuser la médiation et de suivre ou non l'avis rendu par le médiateur ; - et l'assurance de conserver le bénéficie du contrat d'assurance RCP, avec la possibilité d'associer l'assureur au pro-cessus de médiation et ainsi éviter le risque d'exclusion de garantie. Par ailleurs, il a été intégré une protection juridique dans le contrat d'assurance en RCP négocié pour ses membres. Les prestations de la protection juridique s'étendent de la prévention et information juridiques (assistance juridique en ligne) à l'exécution et au suivi des décisions obtenues, en passant par la recherche d'une solution amiable et la défense judiciaire. La protection juridique garantit les adhérents dans l'exercice de leur activité professionnelle, notamment dans les domaines suivants : - relations contractuelles (litige d'honoraires avec un client, litige avec un partenaire, un fournisseur) ; - propriété et usage des biens immobiliers professionnels, relations de voisinage ; - relations sociales (litige de droit social, contenu et interprétation du contrat de travail), - relations avec les admi- nistrations, les organismes sociaux, les services publics et les collectivités territoriales. La garantie inclut également une assistance à la communication de crise, et une assistance pour la recherche d'aides et subventions.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)


Cinq promotions internes

Après avoir acquis son indépendance suite au rachat de la participation du fonds d'investissement BlackFin Capital Partner, puis promu Raphaël Saier en tant que directeur général délégué de Cyrus Conseil, le groupe Cyrus vient d'annoncer cinq nouvelles promotions. Peggy Charmette, 38 ans, a rejoint Cyrus Conseil en 2014 en tant que directrice des opérations. Elle vient d'être nommée membre du Comité de direction de Cyrus. Matthieu Enjuanes est nommé directeur financier de Cyrus, en charge des opérations haut de bilan, de la comptabilité et du contrôle de gestion du groupe. Agé de 38 ans, il avait rejoint Cyrus Conseil en 2015 en tant que responsable comptable. Guillaume Houlbert est nommé directeur juridique et conformité de Cyrus. Emilie Yansaud a été nommée directrice commerciale adjointe de Cyrus. Responsable des consultants patrimoniaux en gestion privée de Paris, elle est également en charge des missions transversales de la direction commerciale. Agée de 41 ans, elle avait rejoint Cyrus en 2013 en tant que consultante patrimoniale. Jonathan Donio est nommé directeur du développement d'Eternam, la filiale immobilière du groupe. Il est désormais en charge des pôles immobilier résidentiel et immobilier tertiaire d'Eternam. Agé de 38 ans, il avait rejoint le groupe Cyrus en 2012 pour développer la commercialisation de biens immobiliers aux grands investisseurs privés.
MAJ le 01/06/2018

Retour en haut de page                                                Numero 812 (juin - 2018)