Info en direct    23/10/2017

PLF 2018 : feu vert des députés pour l'IFI
Les députés achèvent ce lundi l'examen de la première partie du projet de loi...  lire la suite
Transactions immobilières : les volumes sont aux sommets
Dans leur dernière note de conjoncture, les notaires soulignent la croissance...  lire la suite
 
 

 
Les contrats immobiliers
Cet ouvrage constitue le premier manuel de notariat, à destination des étudiants en BTS notariat et immobilier mais aussi de tous ceux qui veulent se former sur le sujet. Véritable...
Consulter
 
 

Articles de Octobre

L’évolution digitale est en marche
Les évolutions réglementaires et l’arrivée des FinTechs bousculent l’univers du conseil en gestion de patrimoine. Pour faire face à ces deux mouvements inéluctables, les CGPI ..Lire l’article

Cabinets de CGPI : la course à la taille critique
 Face à l’érosion des marges et à une pression réglementaire toujours plus forte, nombreux sont les conseils en gestion de patrimoine indépendants souhaitant atteindre une certaine ..Lire l’article

Menaces sur le niveau de rémunération des CGPI
Avec l’arrivée de la transparence et la mise en place des directives européennes, la rémunération des CGPI reste un sujet majeur pour la profession. Si la transparence semble être une ..Lire l’article



Recherche dans les archives actualités "PROFESSION" :


Par texte :
Par date :

Actualités de Octobre



Les CGPI confiants dans l'avenir de leur activité et la transition digitale

Peu de temps avant Patrimonia, les organisateurs du salon livraient les résultats d'une étude menée auprès de trois cents CGP, et, comme chaque année, BNP Paribas Cardif publiait les résultats de son 11e Baromètre des CGPI et de leurs clients, menée auprès de 271 CGPI, et 500 clients et prospects «patrimoniaux» avec Kantar TNS. Bien entendu, les questions ont principalement tourné autour de la digitalisation de la profession, l'impact de la réglementation et leur confiance en l'avenir de leur activité. Voici les principaux résultats de ces deux enquêtes. Etude Patrimonia - 67 % estiment ne pas être prêts à la mise en application du règlement européen Priips ; - 58 % se disent ne pas être sereins quant à l'application de la DDA ; - 49 % considèrent être prêts face à la mise en oeuvre de MIFID 2 ; - 80 % se disent optimistes pour le développement de leur activité en 2018 ; - 55 % anticipent une année de croissance pour les marchés financiers et 27 % une année neutre ; - 90 % prévoient des actions pour développer leur activité en 2018 ; - 56 % se disent optimistes face à la refonte de la fiscalité ; - 24 % considèrent que la digitalisation de leur métier est un défi à relever ; - 56 % ont déjà entamé la digitalisation de certaines de leurs activités, 6 % l'ont finalisée et 24 % le prévoit pour 2018. Du côté du baromètre Cardif - la transformation digitale de l'activité et des outils est au coeur des préoccupations de 67 % des CGPI ; - l'adaptation à la réglementation est un enjeu incontournable pour 93 % d'entre eux, ainsi que la recherche de relais de croissance (70 % des CGPI) ; - 73 % considèrent que le digital rend plus accessibles les diagnostics clients et les simulations, et 70 % qu'il simplifie les souscriptions ; - 74 % des conseillers constatent que leurs clients sont de plus en plus informés grâce au digital : 43 % des clients des CGPI recherchent de façon autonome des informations. Ces recherches se font avant tout par curiosité (91 %), pour obtenir un complément d'information (83 %) ou pour mieux comprendre ce qui leur a été conseillé (79 %) ; - si 79 % des CGPI sont favorables aux transactions entièrement digitalisées, seuls 46 % de leurs clients sont intéressés ; - les robo-advisors sont considérés comme une opportunité par 52 % des CGPI, et près de la moitié des conseillers (45 %) sont d'ailleurs prêts à les utiliser ou les utilisent déjà. De leur côté, 38 % de leurs clients ont déjà entendu parler des robo-advisors (13 % seraient prêts à les utiliser) ; - 97 % de leurs clients privilégient le contact humain et 89 % d'entre eux affirment faire davantage confiance à l'expertise de leur CGPI qu'à un robo-advisor.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Le prélèvement à la source inquiète

Les présidents de la CSCA, de l'Agea, de l'Anacofi, de la CNCGP, de la Faider et de Planète Courtier ont décidé de s'adresser au Premier ministre Edouard Philippe dans un courrier commun adressé le 19 septembre. En effet, après avoir alerté les gouvernements successifs et les présidents des commissions des finances de l'Assemblée nationale et du Sénat, les six organisations réitèrent la «forte préoccupation» de leurs professions et des épargnants sur les conséquences possibles du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, tel qu'il est envisagé. Ils soulignent que «la mécanique envisagée pour le passage au prélèvement à la source, en exonérant d'imposition les revenus perçus en 2018, supprime de fait l'avantage fiscal des versements épargne retraite en 2018». Or «sans avantage fiscal sur leurs versements épargne retraite 2018, alors que leurs prestations en sortie seront taxées, les épargnants ne verseront ainsi qu'à partir de 2019. Nous y voyons un frein très regrettable au développement de l'épargne-retraite en France». Aussi, les organisations recommandent un régime transitoire qui permettrait la déductibilité sur les revenus 2019 des primes d'épargne-retraite versées du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019, et sollicitent en complément une mesure d'accompagnement spécifique pour réduire les impacts négatifs, à la fois pour les épargnants, les investisseurs et leurs professions, par exemple sous la forme d'un plafond exceptionnel supplémentaire pour 2019 égal à 5 % du plafond théorique.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Développé avec Morningstar

Generali Vie s'est associé à Morningstar pour proposer à ses partenaires un Human Advisor, outil d'aide à l'allocation d'actifs BtoB 100 % en ligne. Accessible via l'extranet Nomineo, ce service propose des allocations d'actifs établies par les gérants de Morningstar Investment Consulting France. Deux questionnaires de tolérance au risque sont proposés au choix, afin de déterminer le profil d'investisseur du client. Ensuite, le CGPI crée une proposition à partir : - d'un portefeuille modèle : l'outil génère une allocation établie par Morningstar ; - ou d'un portefeuille personnalisé : le conseiller réalise son allocation à partir de ses supports favoris ou via un portefeuille créé dans l'outil. Une fois l'allocation déterminée, l'étape analyse de l'objectif permet de vérifier et d'ajuster l'allocation par rapport à l'objectif d'investissement. Enfin, l'outil permet de générer un reporting téléchargeable, résumant l'ensemble des étapes, ainsi que la documentation financière sur la proposition choisie par le client. D'ici la fin de l'année, l'outil sera directement connecté aux actes en ligne afin d'importer les propositions validées par les clients dans le module de souscription, de versement et d'arbitrage de l'extranet.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Belle hausse des chiffres d'affaires

L'Anacofi a publié son rapport public sur l'année 2016 et le début de cette année, ainsi que ses perspectives sur 2017-2018. En voici les principaux enseignements : - en 2016, la croissance de chiffre d'affaires des membres s'établit à 2,6 MdE pour un effet estimé sur le PIB de 6,2 MdE. En moyenne, il est, pour la seconde année consécutive, proche de + 20 % (602 000 €), tandis que la mé-diane est de + 5 % (132 000 €). La part de marché des membres de l'Anacofi est ainsi estimée entre 4 et 5 % dans l'univers du patrimoine ; - le nombre d'adhérents a augmenté de + 5 % l'an passé (2 649 entreprises cotisantes) et 81 % se déclarent CGPI ; - les recrutements sont en hausse, tout comme l'équipement en outils numériques. David Charlet a aussi rappelé l'importance des travaux réglementaires et les actions de lobbying menées au niveau européen (directives MIF2, DDA, Priips...), mais aussi national (lois Sapin II, Macron...). Notons que l'Anacofi prépare un plan d'action pour la période 2018-2021.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

A la vice-présidence

Philippe-Michel Labrosse a rejoint le groupe Crystal-Expert et finance pour prendre en charge la vice-présidence exécutive du groupe, au côté des fondateurs Bruno Narchal et Yves Martin. Diplômé de l'IEP Paris et de Sciences économie, il était auparavant directeur général de Mutavie et du pôle finance épargne de la Macif. Il a effectué l'ensemble de son parcours professionnel dans les secteurs de l'assurance et de la distribution de services financiers et patrimoniaux. Il a notamment dirigé la société W Finance de 2002 à 2004, puis de 2007 à 2012, et les compagnies d'assurance-vie Avip, Arcalis et les partenariats assurance de personnes et collectives d'Allianz en France, ou encore les opérations d'assurances de personnes en Amérique du Sud de ce groupe, entre 2000 et 2002.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Prime à la pédagogie

Le magazine Profession CGP et la société de gestion Schroders lancent le prix de l'initiative à destination des cabinets de CGPI, réseaux de conseillers patrimoniaux bancaires ou assurantiels, banques privées et cabinets de family office. L'objectif est de récompenser une initiative innovante plaçant le client au coeur de sa démarche. Pour cette première édition, la thématique retenue est celle de la pédagogie et de la relation client. Pour y participer, il convient de répondre à un questionnaire mis en ligne sur www.prix-initiative-patrimoine.com d'ici au 31 octobre.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Levée de fonds

Créée en 2010, Linxo a annoncé avoir réalisé une levée de fonds de 20 millions d'euros auprès de trois acteurs institutionnels : le Crédit agricole, le Crédit mutuel Arkéa - présents déjà au capital respectivement depuis 2012 et 2015 - et la Maif, qui collabore avec Linxo pour le service digital et mobile (Nestor) lancé en 2016. Basée à Aix-en-Provence, la FinTech porte à 23,2 millions d'euros le montant des fonds levés depuis son lancement.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Repousser la mise en oeuvre de DDA

Le mardi 12 septembre dernier, la CSCA, l'Agea et l'Anacofi Assurances ont adressé un courrier commun au ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, afin de reporter la date d'entrée en application de la directive sur la distribution d'assurances, prévue pour le 23 février. En effet, les textes de transposition et les actes délégués sont toujours en cours d'élaboration avec une version définitive prévue d'ici la fin de l'automne.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

3e croissance externe

Après le rachat d'AMC Conseil, l'Institut du patrimoine vient de finaliser l'acquisition d'AG Finance, cabinet parisien fondé en 2002 par Alain Gubler. Avec un apport de 125 clients et 25 millions d'euros d'encours, cette acquisition participe à l'objectif de l'Institut du patrimoine d'atteindre 185 M€ d'encours, d'ici fin 2017.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Partenariat

Les FinTechs Yomoni et Bankin' ont noué un partenariat pour «aider les Français à choisir les produits les plus adaptés et ainsi mieux profiter de leur épargne». Bankin' propose ainsi son interface Coach digital, tandis que Yomoni envoie des recommandations sur mesure sous la forme d'un portefeuille personnalisé.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Digitalisation

Après trois années passées à la tête de L'Atelier BNP Paribas à San Francisco, Nathalie Doréa a été nommée Chief Digital & Accélération Officer de BNP Paribas Cardif. Elle a pour mission d'accélérer la transformation de l'entreprise dans le cadre de son plan de développement à horizon 2020.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Présence renforcée en Ile-de-France

Equance a acquis Elmlinger Patrimoine Conseil, un cabinet parisien disposant de plus de 300 clients, créé en 2003 par Sonia Elmlinger, également co-présidente de la région Ile-de-France-Paris de la CNCGP. Cette opération porte à plus de 1 000 le nombre de clients d'Equance sur la capitale.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Notariat

Hubert Fabre vient d'être nommé président de l'association NCE, Notaires conseil d'entreprise. Il succède à Jean-Paul Mattéi, qui quitte la présidence de l'association, une fonction qu'il occupait depuis 2010, suite à son élection en tant que député des Pyrénées-Atlantiques.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Adhésion offerte

Jusqu'à la fin de l'année, la CNCIOB offre l'adhésion à tous les nouveaux membres qui voudraient la rejoindre. Ces derniers bénéficient également d'une réduction de 50 % sur la formation continue de 7 heures que doivent suivre les IOBSP.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Une belle année 2018 en perspective

Harvest a réalisé, lors du premier semestre, un chiffre d'affaires en hausse de 1,3 %, à 12,4 M€. La société indique que le lancement de sa solution MoneyPitch «devrait devenir le propulseur de la croissance d'Harvest dès 2018».


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Soutenir les PME

L'Anacofi a émis des positions et propositions visant à soutenir les entreprises françaises. Au nombre de dix, il s'agit de mesures portant sur la fiscalité, l'accompagnement et des actions en relation avec l'action européenne.


Octobre - 2017

Retour en haut de page

Beau démarrage

La FinTech Grisbee a annoncé avoir passé le cap des 10 M€ d'encours sous gestion, neuf mois seulement après sa création.


Octobre - 2017

Retour en haut de page