Info en direct    13/02/2019

Le Sénat adopte le projet de loi PACTE
Le Sénat a adopté mardi en première lecture le projet de loi PACTE (croissance...  lire la suite
Taxes sur les cessions de terrains constructibles : publication des coefficients d'érosion monétaire
Afin de simplifier le calcul du prix d'acquisition actualisé pour la...  lire la suite
CITE : des nouvelles dépenses éligibles sous condition de ressources
Les dépenses payées en 2019 au titre de la dépose d'une cuve à fioul, de même...  lire la suite

Audits de portefeuilles



Selon les études du Portfolio Consulting and Research Group de Natixis Global Asset Management, les portefeuilles des indépendants du patrimoine ont été réorientés, entre juin 2015 et juin 2016, afin d’afficher plus de robustesse lors des chocs de marché. Les profils de risques semblent également s’être davantage excentrés. Explications.

Depuis plus de cinq années, Natixis Global Asset Management propose aux investisseurs français et du monde entier de réaliser des audits de leurs portefeuilles modèles. Ce service, qui s’inscrit dans la démarche DPC (Durable Portfolio Construction) de Natixis Global Asset Management, est bien entendu ouvert aux conseils en gestion de patrimoine indépendants.

« L’objectif est d’aider ces derniers à construire des portefeuilles plus robustes sur le long terme, pour résister à différents contextes de marché, annonce Julien Dauchez, consultant senior Portfolio Consulting and Research Group et basé à Londres. Pour notre force commerciale – composée de sept personnes sur le seul marché des CGPI –, ce service d’analyse constitue un outil permettant d’ouvrir des discussions avec ces professionnels, sur le risque et la diversification. Les conseillers en gestion de patrimoine indépendants nous soumettent leurs portefeuilles modèles pour analyse, ainsi que leur catégorisation : prudent, équilibré ou dynamique. Nous procédons ensuite à l’analyse quantitative des portefeuilles et mettons en exergue les interactions observables entre chacun de leurs constituants, avec le risque au coeur de cette approche. »

 


MAJ le 14/02/2017