10
août 2022

Accéder au meilleur du Private Equity mondial

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

frederic stolarPermettre aux investisseurs particuliers d’investir dans des fonds de capital-investissement internationaux d’exception comme le font les institutionnels et les grandes fortunes, tel est l’objectif d’Altaroc. Pour cela, la plate-forme crée, chaque année, avec le soutien d’Altamir, des FPCI dénommés Altaroc Global accessibles à partir de 100 000 euros. Explications avec Frédéric Stolar, Managing Partner d’Amboise Partners.

Investissement Conseils : Vous venez de lancer la plate-forme Altaroc. Pourriez-vous nous présenter votre offre ?

Frédéric Stolar : J’opère dans l’univers du Private Equity institutionnel depuis plus de trente ans. J’ai en effet cofondé et dirigé pendant vingt ans le fonds d’investissement Sagard (2 milliards d’euros sous gestion) que j’ai quitté pour créer Altaroc. Pour cela, je me suis associé à Amboise Partners, une société de gestion, créée en 1972, par Maurice Tchenio, l’un des pionniers du Private Equity européen. Au-delà de son rôle de fondateur d’Apax, Maurice Tchenio oeuvre, depuis 1995, à travers Altamir, pour offrir du Private Equity de qualité professionnelle aux particuliers via la Bourse.
Altaroc est une plate-forme professionnelle qui s’adresse aux cabinets de conseils en gestion de patrimoine, family offices et banques privées. Par leur intermédiaire, nous avons pour ambition de proposer aux investisseurs particuliers le meilleur du Private Equity mondial. La classe d’actifs connaît depuis vingt ans un engouement très important tant chez les très grandes fortunes que chez les investisseurs institutionnels, car elle offre des rendements à deux chiffres et elle est beaucoup moins volatile que les marchés boursiers. Outre-Atlantique, l’accès s’est démocratisé dans les banques privées les plus sophistiquées, représentant 15 à 20 % du patrimoine de leurs clients. En revanche, ce n’est pas le cas en Europe, où moins de 1 % des patrimoines sont investis en Private Equity. Cela offre des opportunités significatives pour équiper en capital-investissement les particuliers en quête de performance ! Le Private Equity doit désormais s’ouvrir aux particuliers. Or pour les distributeurs, il est extraordinairement difficile, voire impossible, d’accéder aux meilleurs fonds mondiaux car il s’agit d’un marché nécessitant d’y être bien implanté, et de pouvoir mobiliser ferme et vite des dizaines de millions d’euros. Avec Altaroc, nous leur permettons d’accéder à des fonds d’exception gérés par les plus grands investisseurs mondiaux. Pour construire nos produits, nous profitons de l’engagement d’Altamir qui, à nos côtés, se diversifie au-delà de l’Europe et d’Apax. Ce soutien nous permet également de prendre des engagements rapidement et très tôt dans l’année.

Quel accueil avez-vous reçu de la part des distributeurs ?

Aujourd’hui, nous sommes en discussions avancées avec plusieurs dizaines de distributeurs lesquels ont tous comme point commun de rechercher des produits ultra-performants, frais et innovants. Nous travaillons sur ce projet depuis plus de deux ans et sommes allés à la rencontre de plus de deux cent-cinquante professionnels du patrimoine qui nous ont accordé toute leur écoute.
Notre entrée sur le marché n’aurait d’ailleurs pu se faire sans le digital.

Pour quelles raisons ?

Car le digital a révolutionné toute la chaîne de distribution et de suivi. On peut désormais remplir un bulletin de souscription en cinq minutes grâce à la technologie. Cela permet à notre plateforme d’être rentable rapidement.
Par ailleurs, le digital permet d’offrir davantage de transparence aux investisseurs. Via le sitewww.altaroc.pe, nous leur permettons de suivre la vie des sociétés en portefeuille, ce qui en plus de la performance de nos produits donne du sens et de la transparence à leurs investissements.

Quelles solutions d’investissement proposez-vous ?

Les produits que nous proposons sont disponibles à partir de 100 000 euros. Millésimés, ces fond nommés Altaroc Global sont tous construits avec la même stratégie. Pour assurer performance et diversification, 80 % de l’actif est investi dans quatre à six fonds sélectionnés pour leur track-record sur la durée. Les 20 % restants sont coinvestis directement et exclusivement aux côtés des fonds sélectionnés. En effet, pour des opérations trop importantes pour ces fonds, nous pouvons cosouscrire à leurs côtés grâce à notre capacité à souscrire à des deals rapidement car Maurice Tchenio et moi-même sommes du métier.
Nos fonds sont concentrés sur des stratégies de Buy-out et de Growth Equity sur les secteurs porteurs que sont la Tech et les télécommunications, la santé et les business services à dimension digitale. Nous construisons également des fonds diversifiés sur le plan géographique:Europe, Amérique du Nord et reste du monde, notamment Asie. Enfin, ils sont structurés au sein de l’enveloppe FPCI qui permet à l’investisseur d’être exonéré sur les plus-values. Par ailleurs, les clients de nos partenaires investissent dans les mêmes conditions que les investisseurs institutionnels avec des appels de fonds successifs étalés sur une période de cinq ans. En effet, le premier appel de fonds intervient au moment du closing pour environ 30 % de l’engagement de l’investisseur, puis les appels de fonds suivants se font deux à trois par an pendant les quatre ou cinq premières années de vie du fonds (avec trois mois de notification avant chaque appel), soit 15 à 20 % de l’engagement total appelé chaque année. Cela veut dire qu’un investisseur Altaroc à 100 000 euros engagera donc environ 20 000 euros par an. Un premier fonds Altaroc Global 2021 est commercialisé jusqu’au 31 décembre et nous travaillons déjà sur le millésime 2022.

Comment est composé votre millésime 2021 ?

A travers Altaroc Global 2021, les clients de nos partenaires investissent sur deux cents entreprises de taille intermédiaire de façon très diversifiée, tant sur le plan géographique (50 % d’entreprises européennes, 30 % américaines et 20 % asiatiques) que sectoriel. Notre fonds permet d’investir dans quatre fonds (20 millions d’euros chacun) pour un montant total de 100 millions d’euros.
Le premier, Insight Partners XII est un fonds américain géré par Insight Partners qui pèse 15 milliards de dollars. Ce fonds de LBO spécialisé sur les sociétés de Software permet d’investir dans les infrastructures internet en mode SaaS. Ce fonds n’est accessible que sur invitation et a permis de financer les plus belles success stories du Net.
Le deuxième, General Atlantic 2021, est un fonds de capital-développement de l’Américain General Atlantic. Il affiche un TRI de plus de 25 % par an depuis sa création. Ce fonds cible les secteurs du paiement, de la santé, des télécommunications et les plates-formes digitales retail. Notre investissement s’élève à 20 millions d’euros également.
Le troisième, Apax X LP, est un fonds d’Apax International qui investit principalement dans la santé, le Software et les platesformes digitales. Il affiche un TRI de 20 % par an et le ticket minimal pour investir est de 10 millions de dollars.
Enfin le dernier véhicule est le fonds Apax MidMarket X d’Apax France qui affiche un TRI compris entre 15 et 20 % depuis cinquante ans.
Par ailleurs, nous avons investi en coinvestissement 10 millions d’euros dans la société Destiny, le premier opérateur télécoms alternatif en Belgique, aux côtés d’Apax MidMarket IX. Ce premier millésime Altaroc, dans lequel Altamir a souscrit pour 30 millions d’euros, est accessible jusqu’à la fin de l’année.

Et pour l’année 2022 ?

Pour 2022, nous construisons d’ores et déjà un portefeuille qui sera composé de six fonds. Bien sûr, Altamir investira de manière significative dans ce nouveau millésime, comme dans ceux qui suivront.

Ces fonds sont-ils éligibles à l’assurance-vie ?

Pas encore pour les contrats de droit de français, car cela nécessiterait de verser l’intégralité de l’engagement de l’investisseur. Toutefois, nous avons entamé des discussions avec différents assureurs pour résoudre ce problème. En revanche, l’appel de fonds différé, tel qu’Altaroc le pratique, est tout à fait possible via tous les assureurs-vie luxembourgeois auprès desquels Altaroc Global 2021 est déjà référencé.

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf