05
décembre 2021

Arkéa IS : une deuxième pierre dans l’immobilier

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

Arkéa IS aura bientôt sa société de gestion spécialisée dans l’immobilier. Le groupe vient de racheter Catella AM, un acteur connu de l’asset management immobilier.

Rebaptisée Arkéa Real Estate, la nouvelle entité va accélérer le déploiement de l’activité immobilière du groupe. Les explications de Sébastien Barbe, président du directoire.

Investissement Conseils: Pouvez-vous nous rappeler qui est Arkea IS ?

Sébastien Barbe: Arkéa Investment Services regroupe, dans un modèle multiboutiques, les expertises de plusieurs sociétés de gestion et de la banque privée du groupe Crédit mutuel Arkéa. Ces filiales sont détenues à 100 %, parfois de façon minoritaire, chacune avec sa propre identité. Arkéa IS gère 63 Md€ d’encours, dont 35 Md€ en mandats et fonds dédiés. Nous avons changé de dimension ces dernières années, comme le montre la croissance de nos encours: en 2016, nous gérions 45 Md€ d’encours.

Société rentable, Arkéa IS peut déployer des projets de croissance organique et de croissance externe. Le dernier exemple en date est le rachat de Catella Asset Management, dans lequel nous serons majoritaires, à hauteur de 75 %: une acquisition structurante qui permet à Arkéa IS de faire son deuxième pas en immobilier, après le lancement de la SCI Silver Avenir en septembre dernier.

Comment cette acquisition s’intègre-t-elle à l’évolution d’Arkéa IS ?

S. B. Remontons un peu dans le temps. En 2014, le Crédit mutuel Arkea a pris une première participation dans le groupe Primonial afin d’accompagner son développement. Participation à 45 %, qui a permis à la société de gestion de réaliser la success story que nous connaissons. Le groupe s’est ensuite laissé diluer et a revendu sa participation dans Primonial en 2019. Politiquement, il nous était difficile de nous positionner sur cette classe d’actifs tant que Primonial faisait partie du groupe. Aujourd’hui en revanche, il est assez logique que nous nous y intéressions:l’immobilier nous paraît constituer une classe d’actifs essentielle, incontournable, pour faire face aux défis de demain et gérer notre croissance future. L’immobilier est d’ailleurs l’un des quatre piliers que j’ai fixés dans la feuille de route d’Arkéa IS pour 2024.

Le contexte de taux durablement bas invite, en effet, à la réallocation de l’épargne vers des classes d’actifs un peu différentes, hors du fonds euro et du financement par l’OAT. Chacun sent bien que l’argent de l’épargne va de plus en plus servir à financer la transition carbone, la transition sociétale… L’immobilier a un rôle capital à jouer. Ce secteur a un impact fort et les investissements d’aujourd’hui ont un impact de long terme. Pour tenir les engagements de neutralité carbone à trente ans, nous devons agir dès aujourd’hui. Cet objectif épouse bien la raison d’être de notre groupe qui, au-delà de la performance financière, vise aussi la performance extra-financière; nous appelons cela la performance globale. L’immobilier constitue une classe d’actifs qui va certainement se réformer et nous voulons être un acteur de ce changement.

Pourquoi Catella AM ?

S. B. J’avais évoqué l’an dernier, lors de ma conférence de presse annuelle, nos ambitions dans le secteur de l’immobilier; l’information a été relayée par la presse. De là est née l’opportunité d’investir dans Catella AM qui, pour l’anecdote, était notre voisin… Catella AM correspond surtout exactement à ce que nous recherchions. Gérant de formation, je me méfie par nature de l’achat en haut de cycle. Je ne voulais donc pas investir dans une société type société de gestion de SCPI lancée il y a dix ans, qui vaudrait aujourd’hui très cher et dont le potentiel de valorisation ne serait pas très élevé.

En revanche, le management de Catella AM avait pour ambition de créer sa propre société de gestion, bien que son propriétaire précédent n’ait pas cherché à développer ce sujet. L’entreprise dispose d’une équipe reconnue dans le métier.

Des professionnels qui travaillent déjà avec de gros institutionnels, qui savent parfaitement appréhender les problématiques immobilières et qui maîtrisent la création de valeurs. Arkéa IS leur a paru être le bon partenaire pour accélérer leur croissance, aller plus haut et plus loin.

Catella AM devient par ce rachat Arkéa Real Estate. Deux challenges nous attendent:d’une part créer la société de gestion Arkéa REIM qui nous permettra de lancer de nouveaux produits, d’autre part rendre plus forte encore la société que nous venons d’acquérir. Tout cela va prendre plusieurs mois, le temps notamment de créer les synergies nécessaires, car cette histoire est aussi celle d’hommes et de femmes. Pour la création de la future société de gestion, le timing joue en notre faveur. La pandémie a rebattu les cartes:certains sous-jacents immobiliers valent plus cher qu’avant la crise, d’autres moins. Nous avons la chance de partir d’une feuille blanche, d’avoir une vision un peu plus précise des mouvements à venir. C’est une réelle opportunité.

Sur quelles bases repose le futur succès de ce rapprochement ?

S. B. Arkéa Real Estate s’appuiera sur la solidité de son nouvel actionnaire de référence et l’agilité de son modèle multiboutiques pour accélérer sa croissance. Le modèle multiboutiques exige de trouver un juste équilibre entre centralisation et décentralisation. Nous travaillons avec les équipes d’Arkéa RE pour identifier les synergies à exploiter, avec du bon sens et sans précipitation. Crédit mutuel Arkéa a développé un vaste relationnel dans le monde de l’immobilier. Au-delà des chiffres et des performances, cette dimension humaine est une vraie force et présente un réel intérêt pour Arkéa Real Estate.

Quels objectifs fixez-vous pour Arkéa Real Estate ?

S. B. La nouvelle entité poursuivra les activités historiques de Catella AM (investissement, asset et property management immobiliers pour le compte de tiers) et pourra se développer sur de nouveaux segments. Arkéa Real Estate bénéficiera bien sûr de nos apports. Nous avons racheté une société qui gérait 1,5 Md€ d’encours et qui se heurtait, naturellement, à un plafond de verre. Grâce à la force d’Arkéa IS, elle devrait atteindre un autre niveau de développement.

Nous lancerons également Arkéa REIM d’ici quelques mois, afin de déployer notre propre gamme de véhicules immobiliers. Nous souhaitons proposer à la fois des SCPI, des OPCI et des SCI. Il est trop tôt pour dévoiler notre stratégie d’investissement, mais d’un point de vue géographique, l’expertise internationale de l’équipe de Catella AM va nous permettre de dépasser les frontières de l’Hexagone. Nous portons beaucoup d’ambitions sur Arkéa Real Estate.

" Catella AM devient parce rachat Arkéa Real Estate. Deux challenges nous attendent: d’une part, créera société de gestion Arkéa REIM qui nous permettra de lancer de nouveaux produits, d’autre part rendre plus forte encore la société que nous venons d’acquérir. "

Quelle sera votre stratégie de distribution ?

S. B. C’est un sujet important. Mais nous bénéficions de réels avantages en termes de distribution. Nous disposons de nos propres réseaux de distribution (avec Fortunéo, Arkéa Banque privée, Crédit mutuel de Bretagne, Crédit mutuel du Sud-Ouest…) qui sont pour nous des entrées assez simples à adresser. Nous avons aussi notre propre équipe commerciale. Nous bénéficions de nombreux liens avec les institutionnels; c’est moins vrai côté retail. Mais nous avons le soutien de nos partenaires, désireux de nous aider à nous développer. Arkéa jouit aussi d’un fort capital sympathie… Cet alignement de planètes nous met en confiance. Bien sûr ensuite, il faut sourcer. Mais nous avons de nombreuses idées, et les équipes d’Arkéa Real Estate sont vraiment bien implantées dans le marché.

Comment évolue la SCI Silver Avenir lancée en septembre 2020 ?

S. B. C’est une vraie réussite ! La collecte est importante; nous devons maintenant accompagner la croissance de cette activité, procéder à des recrutements et piloter les investissements en face de cette collecte. En quelques mois, nous sommes devenus le plus gros fonds viager du marché. Passer par un fonds a un avantage compétitif très important, puisqu’il permet de lisser le risque. Nous contribuons à démocratiser ce marché. Et nous nous apercevons que face aux clients cherchant à acquérir en viager, nous avons également des seniors désireux de céder leurs biens par ce biais, afin de rendre liquide une partie de leur patrimoine. Au-delà de la performance financière, le viager est une solution pertinente pour le financement du quatrième âge. Cette solution, qui permet de rendre liquide le patrimoine immobilier des seniors, est d’ailleurs vue d’un oeil très favorable par les gouvernants…

“ Arkéa IS gère 63 Md€ d’encours, dont 35 Md€ en mandats et fonds dédiés. […] En 2016, nous gérions 45 Md€ d’encours.”

 

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf

Sociétés citées

Personnes citées

Sociétés citées