25
septembre 2021

Assurances-vie non réclamées

Actualité
Outils
TAILLE DU TEXTE

Il existe deux dispositifs pour la recherche des bénéficiaires des contrats d’assurance-vie non réclamés. Les assureurs ont confié à l’Agira le soin d’organiser la recherche de contrats d’assurance-vie en cas de décès, selon les dispositions prévues par la loi.

Agira 1 permet d’interroger l’Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance (Agira) pour savoir si on est bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie au décès de l’assuré souscripteur. Au titre des décès identifiés en 2020 grâce aux demandes reçues de l’Agira, 464 millions d’euros ont été réglés pour 10 645 contrats, soit une moyenne par contrat de 43 588 €. En 2019, c’était 428 millions réglés pour près de 9 936 contrats (moyenne de 43 075 €).

Agira 2 oblige les assureurs à interroger le répertoire national d’identification des personnes physiques de l’Insee et dès qu’ils ont connaissance du décès d’un assuré à rechercher les bénéficiaires pour les informer. Au titre des décès identifiés en 2020, 666 millions d’euros ont été réglés par les assureurs pour 24 007 contrats, soit une moyenne de 27 741 € par contrat. Pour 2019, c’était 385 millions d’euros et 12 308 contrats, soit une moyenne de 31 280 €. Pour ces deux dispositifs, l’Agira est l’outil professionnel unique permettant la recherche des contrats d’assurance vie, soit par les bénéficiaires potentiels, soit par les assureurs eux-mêmes.

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf