16
mai 2022

250 milliards de collecte pour les ETF actions

Actualité
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans le contexte de sortie de crise, les investisseurs européens n’ont jamais autant investi dans les fonds d’investissement et en particulier dans les fonds actions en plaçant 416 milliards d’euros de nouveaux capitaux en 2021, dont les deux-tiers (250 milliards d’euros) sur les actions, selon le dernier observatoire Quantalys 2022 de la gestion ETF en Europe, en partenariat avec BNP Paribas AM.

Et pour réaliser ces investissements, alors même que les ETF ne représentaient que 12 % de l’industrie de la gestion en Europe début 2021, ceux-ci ont réussi à capter 40 % de ces flux (soit 162 milliards d’euros). Les ETF pèsent désormais plus de 14 % de l’industrie de la gestion collective. L’Observatoire de la Gestion ETF met en exergue plusieurs tendances majeures:-toutes les stratégies de gestion sont aujourd’hui accessibles via les ETF. Longtemps réservés aux marchés actions « traditionnels », les ETF sont de plus en plus utilisés pour d’autres stratégies comme celles des obligations, de thématiques très ciblées ou encore de matières premières;-la gestion indicielle a capté une grosse partie des flux sur les fonds ISR en 2021 en réalisantà elle seule une collecte nette plus importante sur les ETF ISR (87 milliards d’euros) que sur les ETF non-ISR (75 milliards d’euros);-les ETF se démocratisent auprès de la gestion de patrimoine et des particuliers. Quantalys note que les CGP utilisent de façon progressive les ETF dans leurs grilles d’allocation;-les ETF sont de plus en plus disponibles dans l’assurance-vie en France:près de 38 % des contrats proposent désormais au moins un ETF dans leur portefeuille. En moyenne, ces contrats d’assurance-vie référencent vingt-huit ETF, contre vingt ETF en 2020;-en 2021, les fonds thématiques et sectoriels monde ont capté près des trois-quarts des flux des fonds actions. Et sur cette partie, les ETF représentent un tiers de ces flux nets;-les régulateurs européens mettent de plus en plus l’accent sur la transparence de la gestion, des frais de gestion et de la distribution de fonds. La mise en place de MIFID2, en favorisant la clarté sur les frais, contribue au développement de la gestion sous mandat qui recourt de plus en plus aux ETF.

Pour toutes ces raisons, l’Observatoire anticipe pour l’année 2022 une nouvelle collecte élevée en Europe à 100 milliards d’euros, dans le prolongement de la collecte record de 162 milliards d’euros en 2021.

Articles sélectionnés pour vous

Dans la même rubrique
logo lbf