12
juillet 2020

Travaux déductibles

Actualité
Outils
TAILLE DU TEXTE
Article paru dans le magazine n°: 832

Dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source, le législateur a prévu des mesures anti-optimisation pour l’année blanche 2019. En matière de revenus fonciers, la déductibilité des dépenses d’entretien, de réparation et d’amélioration de 2019 est limitée à la moyenne des dépenses acquittées en 2018 et 2019. Les dépenses de travaux engagées en 2019 ne sont donc déductibles que pour 50 % de leur montant, sauf pour les immeubles acquis en 2019 et les travaux d’urgence décidés par le syndic. A contrario, un contribuable qui avait déclaré des travaux en 2018, peut à nouveau les déduire à hauteur de 50 % de leur montant, portant ainsi à 150 % le montant total de la déduction (100 % en 2018 + 50 % en 2019). Une aubaine donc ! Pour faciliter la déclaration, l’administration a inséré dans le document cerfa n° 2044 un tableau de calcul permettant de déterminer le montant des charges qu’ils sont autorisés à reporter sur la ligne n° 224 (travaux). Ce calcul doit se faire immeuble par immeuble.

Articles sélectionnés pour vous