27
juin 2022

Risque de crise majeure sur le logement neuf

Actualité
Outils
TAILLE DU TEXTE

Il manque un million de logements en France et la situation continue de se dégrader, concrétisant la perspective d’une crise majeure, alerte la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI).

Capture décran 2022 05 17 à 08.52.22En 2021, les ventes de logements neufs ont été inférieures de 12 % à celles de 2019, pour s’établir à 147 112 logements. Seules les ventes en bloc, pour l’essentiel aux bailleurs sociaux, progressent. La chute des ventes aux particuliers occupants est encore plus significative et préoccupante, puisqu’elle atteint 18 %.

Ces baisses s’expliquent par un niveau très faible de mises en vente de logements neufs, en baisse de 17 % par rapport à 2019, conséquence, selon la Fédération des promoteurs immobiliers, « du malthusianisme des maires accentué par la diminution des ressources des collectivités locales ». Une raréfaction de l’offre, cumulée avec la hausse des prix de l’énergie et des matières premières, qui entraîne une augmentation des prix des logements de plus de 5 %.

Moratoire sur les normes et réglementations

Face à cette crise naissante, la FPI France considère qu’il est urgent de réhabiliter l’acte de construire, en réorientant la fiscalité du foncier afin de décourager la rétention foncière. Elle appelle les pouvoirs publics à accompagner et à inciter les maires à délivrer des permis de construire, en instaurant une servitude positive de densité et en redistribuant aux communes « bâtisseuses »une partie de la TVA immobilière. La mise en oeuvre d’un moratoire sur les normes et les réglementations est également demandée par les professionnels.

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf