16
mai 2022

« Continuer à aller de l’avant et à innover »

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

Alors qu’Altarea a décidé ne plus faire l’acquisition de Primonial, Stéphane Vidal, sonné par cette annonce, se veut rassurant quant à l’avenir de son groupe.

Investissement Conseils:Quel regard portez-vous sur la décision d’Altarea de ne finalement pas aller au bout du processus d’acquisition ?

vidalStéphane Vidal : Les raisons invoquées par Altarea ne justifient pas, d’un point de vue juridique, de mettre fin à l’opération à deux jours de sa finalisation, d’autant plus que quelques jours plus tôt, le groupe confirmait l’opération lors de la présentation de ses résultats. Nous reconnaissons que la structuration du deal n’était pas simple, mais les deux parties en avait conscience dès le signing. La présence de différents actionnaires, dont deux cent-vingt personnes physiques, a notamment entraîné des lourdeurs dans le processus. Alors qu’Altarea a décidé ne plus faire l’acquisition de Primonial, Stéphane Vidal, sonné par cette annonce, se veut rassurant quant à l’avenir de son groupe. Mais selon nous, toutes les conditions étaient réunies pour finaliser l’opération. Nos actionnaires se sont saisis du sujet pour voir quelle suite y donner.

En tant que dirigeant, quel est votre sentiment ?

Je suis stupéfait et sonné après plusieurs mois à travailler jour et nuit sur ce dossier. Lorsqu’Alain Taravella nous a présenté son idée, nous n’étions pas entrés dans un process de cession. Mais son histoire nous a séduits et je pense toujours qu’il s’agit d’un beau projet qui aurait été porteur de nombreuses synergies entre nos deux groupes.

Comment envisagez-vous les choses désormais ?

Notre intention de repenser l’évolution capitalistique du groupe se situe plutôt à horizon 2024. Nous n’avons aucune pression de ce point de vue, d’autant plus que le groupe Primonial a enregistré des résultats historiques l’an passé et s’appuie sur un modèle économique bien équilibré. Pour cette année, nous anticipons une croissance à deux chiffres, en espérant que le conflit se résolve rapidement et que la crise sanitaire s’estompe. Nous allons continuer à aller de l’avant et à innover, car c’est la base même de notre ADN, avec le soutien de nos actionnaires et de nos collaborateurs, car malgré notre taille, nous restons agiles et performants.

Comptez-vous toujours vous appuyer sur un industriel du secteur ?

C’est une des possibilités qui s’ouvre à nous. Je le répète, il s’agit d’une bonne idée et nous la privilégierons, car elle permettrait de créer quelque chose d’unique sur le marché. 

 

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf