21
juin 2021

Mérimée Gestion Privée, une marque en devenir

Les produits
Outils
TAILLE DU TEXTE

Concept développé par Magnacarta, Mérimée Gestion privée vient de lancer son troisième pôle régional dans le Sud-Est avec l’intégration du cabinet Axor Finance. Auparavant, deux structures avaient été mises en place avec des cabinets adhérents du groupement.

Dans le cadre de son dévelop-pement, le groupe Magna-carta vient de franchir une étape supplémentaire avec Mérimée Gestion Privée lancé début 2019. En effet, la structure d’accompagnement des cabinets de conseillers en gestion de patrimoine possède trois cordes à son arc : Magnacarta, 1215 et Mérimée Gestion Privée.

L’offre historique, Magnacarta (2 milliards d’euros d’encours), repose sur un bouquet de services délivrés sur-mesure pour les cabinets adhérents; 1215 est une offre de produits et services davantage digitalisée; et Mérimée (nom de celui qui a été le premier à faire l’inventaire du patrimoine architectural français) repose sur une relation encore plus étroite, puisque Magnacarta prend une participation majoritaire dans le cabinet. « L’arrivée du groupe Burrus à notre capital en 2018, toujours avec le soutien d’Oddo BHF, nous a permis de mener, pas à pas, notre stratégie de développement qui s’est concrétisée, tout d’abord, par l’acquisition de Serenalis, dont l’offre a été refondue pour créer 1215, expose Vincent Couroyer, président de Magnacarta. Aujourd’hui, Mérimée Gestion Privée prend une nouvelle dimension. Notre objectif est de répondre par nos différentes offres selon le format le plus adéquat aux conseillers en gestion de patrimoine qui souhaitent nous rejoindre et qui partagent nos valeurs. »

Se recentrer sur son activité

Si Mérimée Gestion Privée est déjà une structure en place avec le basculement vers cette offre de deux cabinets adhérents de Magnacarta, une nouvelle page vient de s’écrire avec l’intégration d’un troisième cabinet.

En effet, Magnacarta s’est associé avec un de ses adhérents, AdLink Patrimoine, pour procéder à l’acquisition d’Axor Finance dirigé par Alain Fouillit et situé à Aix-Marseille. « Cette offre n’était initialement pas conçue pour nos adhérents, mais le projet Mérimée a séduit et convenait aux aspirations de trois partenaires. Le fait qu’un cabinet historique, comme Axor Finance, nous choisisse est un signal intéressant, alors que cela lui permet d’assurer une pérennité du suivi de ses clients », relève Arnaud Bayzelon, directeur des activités de Mérimée. Avant Alain Fouillit, les adhérents Magnacarta David Gandar, à Metz-Nancy (pôle Grand Est), et Nathalie Pillet, à Grenoble (pôle Rhône-Alpes), avaient franchi le pas.

« L’offre Mérimée Gestion Privée s’adresse aux cabinets qui ont atteint un plafond de verre dans leur développement et souhaitent se recentrer sur leur activité de conseil, pouvoir satisfaire toutes les recommandations qui leur sont adressées, monter en gamme de client ou encore qui s’interrogent sur des projets de croissance externe…, signale Arnaud Bayzelon. Avec Mérimée, le CGP se consacre au développement et à la gestion de ses clients. Il en profite également pour monétiser une partie de son patrimoine professionnel. » Mérimée Gestion Privée décharge le CGP des tâches improductives, comme la comptabilité, le juridique ou encore les ressources humaines. Parallèlement, elle l’accompagne dans la mise en oeuvre de sa stratégie:marketing, communication, animation commerciale, digitalisation, segmentation de la clientèle et mise en place d’une offre en correspondance… « La clientèle est alors mieux animée, et le CGP, souvent seul, est épaulé dans ses prises de décision. » 

Intérêts convergents

Ainsi, Magnacarta prend une participation capitalistique majoritaire au sein des structures et, outre des moyens financiers supérieurs, apporte son savoir-faire au sein du cabinet.

Le nouveau cabinet Mérimée vient d’ailleurs de réaliser le rachat d’un portefeuille clients lui permettant d’atteindre les 150 millions d’euros d’encours. Auparavant, le pôle Grand Est avait réalisé une opération de croissance externe également (270 millions d’euros d’encours désormais). « Nous croyons beaucoup à l’ancrage régional et lorsque nous nous positionnons sur des opérations de croissance externe, cette conviction autour d’une présence en région est un élément apprécié des cédants, note Vincent Couroyer. La perte d’indépendance capitalistique est un faux sujet, car avec nous le CGP dispose des moyens pour se développer. Associé de manière significative, il reste un entrepreneur totalement autonome sur qui repose le projet. Les objectifs sont convergents. » A terme, Mérimée Gestion Privée, qui représente aujourd’hui 550 millions d’euros d’encours, compte devenir une marque nationale reposant sur sept pôles régionaux d’ici 2024, avec la création des régions Nord, Grand Ouest, Centre et Sud-Ouest, et atteindre 1,5 milliard d’euros d’encours.

logo lbf

Sociétés citées