21
juin 2021

Deux nouveautés majeures chez ManyMore

Les produits
Outils
TAILLE DU TEXTE

En cette fin de premier semestre 2020, la société dirigée par Pierre-Laurent Fleury lance Polygone et Prisme for Advisor. Présentation.

En cette année 2021, ManyMore poursuit le développement de son offre avec deux nouvelles solutions : Polygone et Prisme for Advisor. Ces nouveautés viennent compléter le dispositif mis en place autour du logiciel phare de la société présidée par Pierre-Laurent Fleury, Prisme.

Connecter les solutions Polygone est une API permettant à l’outil d’agrégation des comptes Prisme de pouvoir correspondre avec les autres outils utilisés par le conseiller. Avec Polygone, les échanges d’informations sont ainsi ouverts avec les outils de bilan patrimonial, d’allocation d’actifs, de CRM… « Grâce à Polygone, les données sont ouvertes à la fois pour que Prisme recueille, modifie ou complète les informations des autres outils; mais aussi dans le sens inverse, le tout sans passer par une interface. Par exemple, il est possible d’intégrer un portefeuille modèle dans Prisme ou d’aller y chercher des données pour réaliser un bilan patrimonial. » Cette API correspond actuellement avec différents outils et systèmes d’information, tels que ceux de FVI, EOS Allocation, PLP Soft, Eavest, Sales Force… Le coût pour l’utilisateur dépend de son utilisation, à savoir le poids des données transmises ou intégrées.

Dédié aux conseillers Cette API a également été créée pour accueillir Prisme for Advisor, la seconde nouveauté de ManyMore. Cet outil est dédié aux conseillers patrimoniaux lors de leurs entretiens clients.

Pouvant être utilisé sans connexion Internet, il regroupe l’ensemble des fonctionnalités leur permettant de réaliser leur mission : recueil d’information, document d’entrée en relation, lettre de mission, simulations d’investissement, back-test de portefeuille… « Prisme for Advisor a été conçu en partenariat avec la société Omnium avec l’objectif de rendre compatible le réglementaire et l’UX. Ainsi, Prisme devient davantage un outil utilisé par les équipes de back/middle-office et le management/direction des cabinets, tandis que Prisme for Advisor s’adresse à la force de vente. Nous avons travaillé plus particulièrement son ergonomie pour en faire un outil simple d’utilisation. » Le coût de cet outil n’est pas encore défini, mais pourrait reposer sur une tarification à la consommation. Par ailleurs, Pierre-Laurent Fleury a également procédé à quelques recrutements récemment. « Nous avons structuré ManyMore avec l’intégration d’un directeur général, Patrick Dehry, d’un CTO, Grégory Jean, ou encore d’un DRH Matthieu Kruczynski afin de structurer l’entreprise. Nous connaissons en effet un fort développement avec un chiffre d’affaires qui dépasse désormais 6 milliards d’euros grâce à nos victoires dans différents appels d’offres, aussi bien sur Prisme que sur Connective Software (outil d’extranet et d’actes en lignes pour les compagnies d’assurance). » Notons également que RiskDesign devrait lancer, pour le prochain Patrimonia, un robo-advisor proposant plusieurs méthodologies mathématiques d’optimisation des portefeuilles et reposant sur l’intelligence artificielle. .

logo lbf

Sociétés citées