28
septembre 2022

Assurance-vie et PER : des placements trop chers ?

Dossiers
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les assureurs sont soumis à de nouvelles obligations d’information sur les frais de leurs produits, jugés excessifs par les pouvoirs publics. De quoi relancer le débat épineux sur le coût de l’assurance- vie et de son acolyte, le PER assurance. La problématique des frais fait son grand retour en assurance-vie. Il y eut le temps des frais précomptés et autres pénalités de sortie sur les contrats dans les années 1970–1990, mises à mal par le lancement d’assurances-vie à versements et retraits libres (dont l’Afer fut le porte-drapeau). Il y eut ensuite, dans les années 2000, la suppression des frais sur les versements dans les contrats diffusés par les courtiers en ligne (Altaprofits, Boursorama, Fortuneo, Linxea, etc.). Place aujourd’hui à l’opération transparence, initiée cette fois par les pouvoirs publics. Tous les frais de l’assurance-vie comme du plan d’épargne-retraite (PER) doivent être mis à nu pour aider l’épargnant à comparer les (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nouveau ! Accédez à cet article après avoir visionné une vidéo de nos partenaires
Cliquez-ici

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf