29
mars 2020

L’hôtellerie d’affaires, un actif résilient

Les produits
Outils
TAILLE DU TEXTE

Investisseur actif dans l’hôtellerie d’affaires en Europe, Extendam décline son savoir-faire dans une gamme de fonds variée. L’occasion pour les investisseurs de diversifier leur patrimoine vers un segment rarement mis en avant. Coup de projecteur sur deux FCPR, l’un éligible au PEA-PME, l’autre à l’assurance-vie.

Spécialiste de l’hôtellerie d’affaires en Europe, Extendam fait figure de leader européen en investissement sur ce secteur. En dix ans, la société de gestion a déjà signé cent trente-six prises de participation, soit plus d’une affaire par mois, totalisant cent quatre-vingt-six hôtels début septembre, pour 2 Md€ d’actifs. Sa stratégie ? Racheter principalement des hôtels existants, situés dans des emplacements sûrs et stratégiques, comme les centres-villes, les quartiers des gares ou les aéroports, et disposant d’un fort potentiel d’appréciation. 

 

Une forte demande d’hébergement

« L’hôtellerie d’affaires est le segment le plus résilient du secteur hôtelier, souligne Jean-Marc Palhon, président d’Extendam. Elle dispose également d’importantes perspectives de croissance. » L’hôtellerie européenne totalise 2,5 milliards de nuitées en 2018, dont la moitié pour motif professionnel. L’Europe est au cœur du sujet pour Extendam, avec un déploiement sur six territoires ma-jeurs : péninsule ibérique, France, Italie, Benelux, Allemagne. La société de gestion privilégie le développement sous enseigne et travaille avec les plus grands noms du marché. Extendam entretient également des relations privilégiées avec quarante-quatre des soixante-dix plus grands exploitants hôteliers indépendants. 

 

Diversification européenne

Cette triple diversification territoire, enseigne, exploitant guide la stratégie du FCPR Hôtel Sélection Europe n° 2. Accessible à partir de 5 000 €, il compte une douzaine d’actifs au cœur de grandes métropoles ou en proche périphérie, avec un positionnement milieu-haut de gamme. 

Eligible au compte-titres ou au PEA-PME, il bénéficie d’une exonération d’impôt sur l’éventuelle plus-value à l’échéance et est également exonéré d’IFI, puisqu’adossé à un immobilier d’exploitation. Sa durée de vie prévisionnelle est de six ans et demi, prorogeable deux fois un an. « Cela correspond au cycle normal d’asset management dans l’hôtellerie, explique-t-il. Il faut compter dix-huit à vingt-quatre mois pour lever les fonds, acquérir et repositionner l’hôtel. Nous gardons ensuite l’actif cinq à six ans. Nous avons la main sur le calendrier. Soit nous revendons l’hôtel à l’exploitant co-investisseur, soit nous remettons l’ensemble sur le marché et l’exploitant est alors tenu de céder ses parts, c’est contractuel. » Le FCPR Hôtel Sélection Europe n° 2 vise une rentabilité d’environ 6 %. Le fonds est ouvert jusqu’au 31 décembre 2019. Autre fonds ouvert depuis avril dernier, le FCPR Extend Sunny Oblig et Foncier, lancé en partenariat avec la société Sunny Asset Management. 

 

De l’hôtellerie dans l’assurance-vie

Ce FCPR associe deux moteurs de performance complémentaires : une poche d’investissement (deux tiers) dédiée au développement de PME non cotées du secteur de l’hôtellerie, et du secteur immobilier en France et en Europe, et une poche d’investissement (un tiers) dans les obligations cotées émises en euro et conservées jusqu’à échéance. Accessible à partir de 1 000 €, le fonds éligible à l’assurance-vie vise environ 5 % de rendement. La valorisation bimestrielle permet d’y entrer ou d’en sortir aisément, tous les quinze jours. Après une exclusivité donnée à Apicil jusqu’en septembre, le fonds s’ouvre désormais à d’autres distributeurs. Bénéficiant d’une fiscalité privilégiée, il est exonéré d’IFI et d’impôt sur les plus-values pour les personnes physiques, sous réserve de conserver les parts cinq ans. FPCI, FIP, Clubs deal, produits dédiés et fonds sur mesure, notamment des fonds éligibles au 150 OB ter, complètent la gamme. Et Extendam poursuit son développement. Une nouvelle charte graphique est dévoilée cet automne, et des évolutions numériques, comme la souscription en ligne, interviendront en 2020. ❚

Articles sélectionnés pour vous

Dans la même rubrique