27
juin 2022

L’hôtellerie dans tous ses états

Les produits
Outils
TAILLE DU TEXTE


Atream poursuit sa stratégie d’investissement et confirme vouloir doubler ses actifs sous gestion d’ici cinq ans, sur un marché de l’hôtellerie en pleine reprise économique.

Lhôtellerie dans tous ses étatsSur un marché du tourisme en pleine évolution, qui a su faire preuve de résilience pendant la crise Covid, Atream, le spé- cialiste de l’immobilier de tourisme, ter- tiaire et du Private Equity, tire les fruits de sa stratégie d’investissement à long terme. Alors que les taux d’occupation ont presque renoué avec leur niveau de 2019 lors de la saison d’hiver 2022 et que les flux de touristes ne cessent d’augmenter, la société de gestion enregistre une très forte activité sur le retail, à travers ses SCPI Atream Hôtels, SCI Atream Euro Hospitality et SCPI Tourisme et Littoral. « Nous allons mettre l’accent sur le développement de nos produits retail afin qu’ils retrouvent leurs capacités d’investissement et de distribution », annonce Pauline Cornu-Thenard, directrice générale adjointe chez Atream. Cette dernière se dit confiante dans le potentiel d’une industrie touristique qui a repris sa place centrale dans l’économie française et fait l’objet d’une prise de conscience de la part des pouvoirs publics.

L’hôtellerie au sens large
Commercialisée depuis 2016, la SCPI Atream Hôtels embrasse une définition très large du tourisme, incluant des hôtels, des résidences de tourisme, seniors ou étudiantes et de l’hôtellerie de plein air, situés en France et en Europe (Belgique, Pays-Bas et Allemagne). « Pour tous ces actifs, c’est la notion de service client qui est au coeur des préoccupations des exploitants », souligne Pauline Cornu-Thenard. Avec plus de 232 millions d’euros de capitalisation, dix-neuf actifs sous gestion et une participation dans un club deal, la SCPI retrouve un taux de distribution de 4,8 % sur le premier trimestre 2022. « Si la période Covid a été marquée par une baisse de performance, nous avons maintenu des taux de distribution de 2,80 % en 2020 et 2,64 % en 2021, grâce au travail mené par nos équipes d’asset managers auprès des exploitants, notamment sur la récupération des loyers », explique Pauline Cornu-Thenard. En deux ans de crise, aucune garantie n’a été enclenchée, mais des mesures d’accompagnement ont été mises en place en 2020 et 2021 pour soutenir les hôteliers et retrouver les performances réalisées au premier trimestre 2020. Avant la crise ukrainienne, Atream a également opéré des refinancements de sa SCPI dans le but de bénéficier des taux bas. Elle prévoit, en outre, de poursuivre ses investissements – le dernier en date étant l’acquisition de Belambra en 2021 – et d’élargir son maillage à l’Europe du Sud.

Labellisation ISR
2022 confirme, par ailleurs, la politique ESG globale d’Atream. La SCPI Atream Hôtels a obtenu la labellisation ISR en novembre 2021 et applique cette grille de sélection à l’ensemble de ses acquisitions. « Nous nous inscrivons dans une démarche best-in-progress sur nos actifs existants, en nous engageant à améliorer leur note sur les trois critères E, S et G. Une stratégie qui peut nous conduire à refuser les biens qui ne correspondent pas à ces exigences », indique Pauline Cornu-Thenard. Selon elle, le marché du tourisme a pour avantage d’avoir une longueur d’avance sur les questions environnementales et sociétales. L’écologie fait partie du quotidien des professionnels de l’hôtellerie depuis une dizaine d’années et les discussions sur la répartition des coûts s’enclenchent plus facilement entre investisseurs, propriétaires des murs et exploitants. De plus, les groupes tels qu’Accor, Club Med ou Pierre & Vacances, avec lesquels travaille régulièrement Atream, se sont déjà emparés des sujets sociaux (égalité hommes-femmes, ascenseur social) et de gouvernance.

Renforcement du Private Equity
Afin d’atteindre son objectif de multiplier par deux son volume d’actifs sous gestion dans les cinq ans à venir, passant de 4 milliards à 8 milliards d’euros, Atream s’appuie aussi sur le renforcement de son activité de Private Equity. D’abord, à travers le lancement prochain d’un fonds d’investissement murs et fonds dédié au tourisme et centré sur la France, qui aura vocation à racheter les murs d’hôtels, tout en confiant le fonds à des exploitants, via des contrats de management. « 80 % des deals du marché touristique portent sur les murs et fonds. Cette stratégie de développement, reposant sur un partenariat avec les exploitants, répond à un alignement des intérêts et facilite les arbitrages », assure Pauline Cornu-Thenard.
Enfin, Atream a conclu un accord dans le cadre de la restructuration financière du groupe Pierre & Vacances-Center Parcs aux côtés des investisseurs Fidera et Alcentra. « C’est la première fois qu’Atream investit directement dans une société cotée », souligne Pauline Cornu-Thenard. Une nouvelle corde à son arc et un tremplin pour de futures acquisitions en Private Equity… 

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf

Sociétés citées