27
juin 2022

Du haut-de-gamme luxembourgeois

Les produits
Outils
TAILLE DU TEXTE

Avec une large gamme de fonds et de modes de gestion, les deux assurances-vie en unités de compte de OneLife (groupe Apicil) pour les clients français se personnalisent afin de répondre aux besoins spécifiques de la clientèle des particuliers, avec Wealth France, et celles des personnes physiques et morales, avec Capitalisation France.

Spécialiste de l’assurance depuis plus de trente ans, OneLife, compagnie d’assurance-vie luxembourgeoise, acteur spécialisé dans la gestion de fortune dans le giron d’Apicil depuis 2018, et qui affiche plus de 9 milliards d’euros d’actifs gérés, propose deux types de contrat en unités de compte:un contrat d’assurance-vie individuel, Wealth France, uniquement pour les particuliers, et Capitalisation France, un contrat de capitalisation pour les personnes physiques et morales, résidant en France.

Accessible à partir de 100 000 €

Wealth France est un contrat d’assurance-vie luxembourgeois destiné aux clients particuliers résidant en France (ou expatriés). Le minimum de souscription est de 100 000 € pour les fonds externes et les fonds internes collectifs, et de 125 000 € pour les fonds internes dédiés (FID) et les fonds d’assurance spécialisés (FAS). Dans le cadre de son offre en gestion individuelle au travers de FID et de FAS, OneLife bénéficie de conventions avec plus de deux-cent-cinquante sociétés de gestion et des agréments avec plus de quatre-vingts banques dépositaires en Europe.

Wealth France est un contrat à versements libres, proposant des supports d’investissement en architecture ouverte (ETF, fonds d’immobiliers spécialisés, Private Equity, titres vifs, OPCVM, produits structurés) dont les droits sont exprimés en unités de compte. Le contrat n’offre pas de fonds en euros.

Les versements complémentaires doivent être d’au moins 10 000 €. Un minimum par support de 5 000 € est exigé pour les fonds externes et les fonds internes collectifs, et de 125 000 € pour les fonds internes dédiés et les fonds d’assurance spécialisés.

Ouvert à plusieurs devises

Le contrat est libellé en euros, mais il permet aussi d’investir dans diverses devises, notamment le dollar, la livre sterling, le franc suisse et les couronnes danoise et suédoise.

Les frais sur versements sont de 5 % maximum et les frais de gestion administrative de 1,5 % par an maximum. Peuvent s’ajouter des frais de distribution de 1 % par an maximum sur la valeur du FID ou du FAS, et des frais de gestion financière variables selon le gestionnaire (conseiller en investissement pour les fonds d’assurance spécialisés) et selon la banque dépositaire (0,10 % en moyenne soumis à TVA).

Des frais de réception-transmission d’ordres peuvent s’appliquer dans le cadre d’investissement au sein d’un fonds d’assurance spécialisé. Les frais d’arbitrage (uniquement sur les fonds externes et les fonds internes collectifs) s’élèvent au maximum à 1 % du montant transféré, avec un minimum de 80 €. A noter que le premier arbitrage est gratuit chaque année.

Plusieurs options

A la souscription, l’assuré est libre d’opter pour une garantie décès complémentaire dont le montant viendra s’ajouter à la valeur de rachat du contrat au jour du décès de l’assuré. Le montant est en principe égal à 1 % de la valeur de rachat du contrat. L’âge limite de l’assuré est fixé à quatre-vingts ans révolus au moment de la souscription de cette garantie. Le souscripteur a la possibilité de mettre en place gratuitement une ou plusieurs options d’arbitrage automatiques disponibles pour les fonds externes et certains fonds internes collectifs:-sécurisation des plus-values:avec un seuil de déclenchement défini par le souscripteur compris entre + 5 et + 100 % par tranche de 1 %, avec un minimum de 1 000 €; -limitation des pertes financières:avec un seuil de déclenchement défini par le souscripteur entre –5 et –50 % par tranche de 1 %, avec un minimum de 1 000 €; -et des arbitrages programmés:selon la fréquence et les dates de début et de définies par le souscripteur (mensuelle, trimestrielle, semestrielle, annuelle). Les rachats partiels ou totaux sont possibles sans frais. Le montant minimum du rachat partiel est de 5 000 €. Le rachat partiel ne peut porter l’épargne investie dans un FID/FAS en dessous de sa valeur minimum de 125 000 €, auquel cas le souscripteur doit racheter totalement son contrat ou réallouer les actifs composant le FID/FAS vers des parts de fonds externes éligibles. 

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf

Sociétés citées